La reine Mathilde est actionnaire d'une société familiale

Il s'agit d'une société commerciale, au capital de 3 335 000 euros. Celle qui était encore la princesse Mathilde a apporté 670 000 euros. C'est Thierry Debels, spécialiste de la royauté belge, qui a découvert cette société dans la Banque Carrefour des Entreprises. Celle qui est devenue la Reine des Belges n'est pas l'unique actionnaire. "C'est une société de patrimoine, dans laquelle on met des terrains, des étangs, des bâtiments. Mathilde n'est pas la seule à y avoir mis de l'argent et des terrains. Ses deux sœurs (750 000 euros chacune) et son frère (pour plus d'un million d'euros) ont alimenté cette société dont le capital dépasse les 3 millions d'euros".

La mise sur pied de cette société n'a rien d'illégal. "C'est simplement une solution juridique, pour structurer le patrimoine". Cette société familiale présente cependant un double avantage fiscal. Si elle génère des bénéfices, elle est imposables à l'impôt des sociétés. Plus avantageux que sur les personnes physiques. Et c'est également plus intéressant au niveau des droits de succession.

G. Khounda et H.M.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK