La régionalisation du permis de conduire est-elle cohérente ?

La régionalisation du permis de conduire est-elle cohérente ?
La régionalisation du permis de conduire est-elle cohérente ? - © Belga

C’est l’une des conséquences de la 6ème réforme de l’état : dès ce 1er janvier, le permis de conduire théorique change en Wallonie. Le principe de la faute grave est réinstauré : dès que le candidat commet deux infractions de 3ème degré (brûler un feu rouge, prendre un sens interdit,…) ou de 4ème degré (comme faire marche arrière ou rouler à contre-sens sur l’autoroute), c’est l’échec assuré. Seront introduites également : les notions de conduite sous influence de l’alcool ou sous l’effet de la fatigue.

Dans le courant de l’année, ce sont aussi la formation pratique à la conduite et les règles d’examen qui vont changer. Comme dans les deux autres régions du pays ! La réforme est déjà en place en Flandre depuis 2017 et ne l’est pas encore à Bruxelles… Il y aura des différences notables entre les trois régions. A Bruxelles par exemple, le candidat devra se former aux premiers secours. En Flandre, on introduit un test de perception du risque, comme à Bruxelles. En Wallonie et à Bruxelles, une filière auto-école " rapide " sera possible dans des cas bien précis (l’obtention obligatoire du permis B pour décrocher un emploi, par exemple). Ce ne sont que quelques exemples de changements parmi d’autres.

Ces différences entre régions permettent-elles une meilleure adaptation de la conduite à la réalité de chaque région ? Faudrait-il plus de cohérence ? Risque-t-on de voir apparaitre une forme de " tourisme du permis ", s’il est plus facile à obtenir dans une région que dans une autre ?

Marie Vancutsem reçoit autour de la table Patrick DERWEDUWEN, président du conseil supérieur wallon pour la sécurité routière, Concetta DELETTO, présidente de la FAA, fédération des auto-écoles agréées.

"Débats Première" ce mardi 2 janvier de 12 heures à 13 heures sur les ondes de La Première et sur Auvio.

Donnez-nous vos solutions

On attend vos réactions :

  • Sur Facebook
  • Sur Twitter avec le #Débats1
Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK