La Régie des bâtiments réhabilite un bâtiment inoccupé depuis plus de 15 ans dans le quartier européen

Les travaux de réhabilitation du 104 rue d'Arlon à Bruxelles ont commencé le 4 février et devraient faire revivre un bâtiment inoccupé depuis plus de 15 ans
Les travaux de réhabilitation du 104 rue d'Arlon à Bruxelles ont commencé le 4 février et devraient faire revivre un bâtiment inoccupé depuis plus de 15 ans - © Capture d'écran Google Maps

La Régie des bâtiments, propriétaire du bien immobilier situé au 104, rue d'Arlon, met à disposition l'immeuble pour un projet d'espace de dialogue entre les institutions européennes, les ONG et les citoyens, initié par le Fonds quartier européen (FQE). La Ville de Bruxelles, engagée dans la lutte contre les biens immobiliers à l'abandon, se réjouit mercredi de l'ouverture d'un "espace civique au cœur du quartier européen, agencé de manière à engager de réels débats démocratiques."

Les travaux de réhabilitation de l'édifice ont commencé le 4 février et devraient faire revivre un bâtiment inoccupé depuis plus de 15 ans. L'échevin du Logement et du Patrimoine public Khalid Zian fait néanmoins savoir que l'affectation des locaux ne sera que provisoire, l'occupation conclue entre la Régie des bâtiments et le FQE courant jusqu'à la mise en œuvre d'un projet pérenne pour les locaux.

Espace de dialogue entre les institutions européennes, les ONG et les citoyens

L'édile explique que l'ouverture de cet espace découle d'un constat : la plupart des habitants de la capitale auraient une image négative du quartier européen et verraient les institutions comme une communauté fermée et peu transparente. Et les initiatives prises par ces dernières pour impliquer davantage les citoyens dans les processus décisionnels n'auraient que peu d'effet. Le bâtiment devrait donc héberger un espace de dialogue entre les institutions, les ONG et les citoyens pour pallier ce phénomène.

À côté de cet endroit dédié à la parole, le lieu offrira également des fonctions plus urbaines, pour accueillir au mieux le citoyen et viser une audience plus large. Il disposera notamment d'un jardin d'enfants et d'une bibliothèque, dont les contenus évolueront en fonction des débats et des différents intervenants, et proposera des représentations cinématographiques et théâtrales.

Le lancement est prévu pour le printemps.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK