La réforme de l'indexation des salaires à nouveau dans l'air

Touchera-t-on ou non à l'index? la question est aussi sémantique...
Touchera-t-on ou non à l'index? la question est aussi sémantique... - © BELGA PHOTO BENOIT DOPPAGNE

Y aurait-il de nouvelles idées de réforme de l'index dans la tête du gouvernement fédéral ? L'information est donnée ce matin par le quotidien flamand "De Standaard". L'idée serait d'adapter cette année le calcul de l'index dans les secteurs de l'alimentation et des télécoms. De quoi réduire l'inflation et éviter ainsi à l'avenir des indexations trop rapides et coûteuses pour le budget de l'Etat.

 

L'index, officiellement on n'y touche pas, les partenaires à gauche du gouvernement Papillon insistent beaucoup. Sauf qu'en coulisses, on effectue tout de même une série de modifications. Et une fois encore les pistes de réflexions viennent du cabinet sp.a de l'Economie de Johan Vande Lanotte. Après les manipulations du panier de la ménagère servant à fixer le taux, après avoir tenté de faire inscrire les achats en période de soldes, l'idée serait désormais d'adapter cette année, pour un véritable effet en 2014, le calcul de l'index dans le secteur de l'alimentation et des télécoms.
Le gouvernement souhaiterait enregistrer, chaque mois et manière numérique, les prix et comportements d'achats des consommateurs en téléphonie et dans les grandes surfaces. De quoi officiellement mieux coller aux nouveaux modes de consommation : achats de marques maison, de produits blancs moins chers, de formules tarifaires moins onéreuses...
Les grands acteurs des télécoms chez nous ont été contactés, le gendarme en la matière -l'IBPT- mis en éveil, pour à partir du 1er janvier 2014, transmettre rapidement des informations sur ces nouveaux comportements économes. Idem côté grandes surfaces où aujourd'hui les fonctionnaires doivent encore parfois encoder l'évolution des prix à la main.
Mais officieusement, l'idée est bien une fois de plus de continuer à faire baisser l'inflation l'an prochain : 3,8% il y a 16 mois, 1,1% le mois dernier. Ce qui aurait aussi un impact sur la hausse ou non des salaires. La réduction d'inflation visée ici pourrait atteindre 0,4%.
Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK
JT 13h
en direct

La Une

JT 13h