La réforme de l'Etat progresse, les partis ont les communales dans le viseur

La réforme de l'Etat avance à grands pas
La réforme de l'Etat avance à grands pas - © BELGA PHOTO SISKA GREMMELPREZ

La réforme de l'état avance à marche forcée au Parlement. C'est finalement pas moins de 16 propositions de loi qui sont désormais adoptées par les commissions de la Chambre et du Sénat. Dans un mois, tout devrait être terminé.

On le sait, députés et sénateurs se sont partagés le travail pour entériner cette première partie de la réforme de l'état négociée dans la douleur pendant de très longs mois. La majorité fédérale et les écologistes ont fait bloc. Les discussions n'ont guère pu déraper.

Désormais, la scission de l'arrondissement de Bruxelles-Hal-Vilvorde, le refinancement de Bruxelles, le droit de vote des Belges à l'étranger et de mesures visant à améliorer le fonctionnement des assemblées pourront être débattues et votées en séance plénière la semaine prochaine. Les textes votés à la Chambre iront ensuite au Sénat et vice-versa.

Tout devrait donc être fini pour les vacances parlementaires. Pourtant, la majorité avait eu quelques craintes... Mais finalement, tout cela se passe dans une relative indifférence. Un peu comme si la N-VA était déjà passée à autre chose. Des revendications historiques du nationalisme flamand, comme la scission de BHV ont été adoptées sans faire de vague.

D'une part, la majorité fédérale renforcée des écologistes n'a guère toléré de dérapages et d'autre part, les élections communales sont désormais dans tous les esprits. Pratiquement, tous les parlementaires sont candidats et la N-VA en a fait son prochain objectif. Les nationalistes entendent prendre pied dans les communes flamandes avec une campagne qui sera dirigée en grande partie contre le gouvernement Di Rupo, minoritaire en Flandre, et ses mesures socio-économiques. On sera bientôt dans une autre phase politique.

Philippe Walkowiak

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK