La place Jourdan, devenue semi-piétonnière, inaugurée jeudi après un an de travaux

La place Jourdan, devenue semi-piétonnière, inaugurée jeudi après un an de travaux
La place Jourdan, devenue semi-piétonnière, inaugurée jeudi après un an de travaux - © Tous droits réservés

La nouvelle place Jourdan semi-piétonnière a été inaugurée ce jeudi matin par le bourgmestre d'Etterbeek Vincent De Wolf et le ministre en charge de Beliris Didier Reynders. Doté de bancs, d'arbres et d'une fontaine qui rappelle l'ancien ruisseau Broebelaer qui y coulait, l'espace a subi plus d'un an de travaux."Les habitants et les commerçants ont supporté au propre comme au figuré le chantier. Mais je suis persuadé qu'ils se diront que finalement, tout a été bien géré et qu'ils feront encore de meilleures affaires sur cette place", a commenté Vincent De Wolf remerciant tous les acteurs pour leur patience.

Initié en janvier 2018, le chantier qui devait se terminer à la fin de l'automne, a pris quelques semaines de retard en raison de la découverte d'un espace d'accès du Maelbeek qui n'était pas répertorié sur les plans et de problèmes au niveau du séchage des pavés en pierre naturelle.

Ce retard de chantier a durement touché les commerçants de la place Jourdan, déjà fragilisés. "Dire que notre situation est difficile est un euphémisme," assure Michel Dehaes, président de l'association des commerçants. "Est-ce que ça valait la peine que certains d'entre nous frôlent la faillite? Je ne pense pas", ajoute-t-il.

Mais face à cette place fraîchement inaugurée, il se montre confiant pour l'avenir: "On est enthousiastes. Certains d'entre nous vont même pouvoir doubler l'espace de leur terrasse." 

Vincent De Wolf a par ailleurs annoncé que le marché dominical fera son retour sur la nouvelle place, dont le coût du chantier s'est élevé à 4,5 millions d'euros.

Notons que le parking à ciel ouvert qui prenait initialement la quasi-totalité de la place, a migré vers la rue de Maelbeek, où 80 places couvertes sont disponibles pour les automobilistes. 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK