La peine de mort divise le PP

Dans La Dernière Heure samedi, Mischaël Modrikamen a déclaré qu'il était favorable à la peine de mort "lorsqu'il y a mépris total de la vie de l'autre, de manière répétée".

Le président du PP dit toutefois se faire "peu d'illusions" sur la réintégration de la peine capitale dans la Constitution belge. "Ce serait loin d'être évident, du point de vue juridique", a-t-il concédé.

Ces propos ont provoqué une forte réaction au sein du PP. Sur Twitter, Laurent Louis, le seul député du parti, a affirmé qu'"en tant que légaliste, défenseur des droits de l'homme et démocrate", il s'opposait au rétablissement de la peine de mort en Belgique.

Un ex-candidat du PP aux élections, Olivier Baum, s'est lui aussi distancié de ces propos de l'avocat d'affaires, jugeant que le PP "perd les pédales, le nord et sa tête".


Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK