La parquet veut déchoir Malika El Aroud de sa nationalité belge

La parquet veut déchoir Malika El Aroud de sa nationalité belge
La parquet veut déchoir Malika El Aroud de sa nationalité belge - © Tous droits réservés

En deux semaines, la procédure de déchéance de nationalité, très exceptionnelle, a été activée par le parquet général de Bruxelles contre deux personnes condamnées à de lourdes peines pour terrorisme: le belgo-russe Lors Doukaev et la belgo-marocaine Malika El Aroud, écrit lundi La Libre Belgique. L'issue de ces deux procédures n'est pas attendue avant plusieurs mois.

Le dossier à l'en­contre du belgo­-russe Lors Doukaev, condamné au Danemark pour avoir voulu commettre un attentat contre le journal danois qui avait publié les cari­catures du prophète Mahomet, a été introduit jeudi dernier.

Le 13 février, une audience se tiendra par ailleurs pour fixer un calendrier d'échange de conclusions pour la procédure visant Malika El Aroud, qui a été condamnée pour avoir mis sur pied, avec son mari aujourd'hui décédé, une filière d'envoi de candidats au djihad vers l'Afghanistan.

Lors Doukaev est détenu à la prison d'Andenne tandis que Malika El Aroud purge sa peine à Berkendael.

La déchéance de nationalité est une sanction civile prise par une cour d'appel. La procédure ne peut être lancée que par le procu­reur général. Deux motifs peuvent être invo­qués: l'acquisition frauduleuse de la nationalité ou le manquement grave "à ses devoirs de citoyen belge".

Les arrêts de dé­chéance de nationalité sont extrêmement ra­res. Il n'y aurait eu qu'une dizaine de cas, selon La Libre Belgique.


Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK