La N-VA stigmatise les handicapés wallons

Helga Stevens stigmatise les handicapés wallons
Helga Stevens stigmatise les handicapés wallons - © Belga

Sur son site internet, le parti nationaliste souligne qu'il y a 50% de personnes handicapées de plus en Wallonie qu'en Flandre. Une façon pour la N-VA d'appuyer ses thèses. Il n'y a sans doute plus de limites.

Pour être tout à fait précis, il convient de préciser que le point de départ de l'affaire, c'est une déclaration de Karel De Gucht. Le commissaire européen soulignait, dans une interview que la Belgique compte un nombre trop élevé de personnes handicapées. Aujourd'hui, dans le journal Le Soir, Olivier Mouton souligne d'ailleurs dans son édito qu'il fallait comprendre: "ceux-ci pèsent trop sur le budget de la sécurité sociale et ne travaillent pas assez". La "sortie" de Karel de Gucht avait d'ailleurs provoqué de vives réactions eu sein des associations qui travaillent pour venir en aide à la personne handicapée.

Les comparatifs de la N-VA

L'affaire, déjà peu glorieuse, aurait pu en rester là, c'était sans compter sur la NV-A. Sur son site internet donc, le parti séparatistes a publié un comparatif des chiffres du nord et du sud. La conclusion se veut le prolongement des propos de Karel De Gucht mais souligne qu'il y a 50% de personnes handicapées en wallonie qu'en Flandre. Une autre façon de dire que l'accès à la sécurité sociale est plus facile au sud qu'au nord.

On a beaucoup évoqué  la scission de la sécu.La députée N-VA Helga Stevens souligne sur le site de son parti qu'il est sans doute temps de repenser le système. On le sait, cela fait partie des discussions actuelles. On ne peut toutefois s'empêcher de frissonner lorsqu'on analyse cette stigmatisation. Les handicapés wallons seraient donc plus nombreux et auraient un accès plus facile à la sécurité sociale. Pointer du doigt une partie de la population pour étayer une thèse politique. L'histoire repasse les plats.

Sacha Daout

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK