La N-VA demande la suppression de la mutuelle de la SNCB

Cette mutuelle compte 77.000 affiliés et, si l'on tient compte des membres de la famille, 108.000 membres. Sa gestion est assurée par 135 personnes et, en 2014, cette société représentait un coût de 18 millions d'euros, une somme bien supérieure à ce qui est de mise dans les autres mutuelles, selon la N-VA.

A l'heure où le service public est contraint à faire des économies, il ne faut pas laisser passer les pistes "les plus logiques", estime la députée.

Michel Bovy, directeur de HR-Rail, la société qui gère les ressources humaines des chemins de fer, a fait remarquer que cette Caisse et les avantages qui y sont liés sont inscrits dans des conventions collectives de travail. Il n'est donc pas possible de les revoir en un tournemain.

A la fin de l'année passée, lors du débat budgétaire à la Chambre, la ministre de la Mobilité, Jacqueline Galant, avait annoncé sa volonté de mettre de l'ordre dans les nombreuses filiales et sociétés qui peuplent le paysage des chemins de fer belges. Le patron de la SNCB, Jo Cornu, s'est également interrogé sur l'utilité de maintenir une caisse mutuelle spécifique.

Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK