La monarchie belge coûte-t-elle trop cher ?

La monarchie belge coûte-t-elle trop cher ?
La monarchie belge coûte-t-elle trop cher ? - © BELGA PHOTO NICOLAS MAETERLINCK

La Belgique est une monarchie constitutionnelle et parlementaire. Et pour faire fonctionner cette monarchie, il faut un budget, une dotation fixée par la loi sur proposition du gouvernement. Aujourd’hui, c’est la loi de novembre 2013 qui règle le montant des dotations, les indemnités octroyées à des membres de la famille royale ainsi que la transparence du financement de la monarchie.

Le montant de base de la liste civile du Roi Philippe est fixé à 11,554 millions d’euros. Mais d’autres membres de la famille royale reçoivent aussi des dotations : le Roi Albert II (923 mille euros), la princesse Astrid (320 mille euros) et le prince Laurent (307 mille euros). Tous ces montants doivent être indexés.

C’est tout ? Non, car il faut aussi compter avec un ensemble de frais payés par différents ministères ou services d’appui, et notamment les dépenses liées à la sécurité des membres de la famille royale. Depuis le début du règne actuel, pour des raisons de transparence, toutes les lignes budgétaires prévues à cet effet sont regroupées dans un programme budgétaire commun du budget général des dépenses de l’État fédéral.

Et donc lorsqu’on additionne le tout, le coût total de la monarchie est plus que doublé par rapport au seul montant des dotations royales.

Au total, le coût de la monarchie belge s’élève donc à quelque 36 millions d’euros. A quelles missions cet argent est-il destiné ? Quel contrôle et quelle transparence ? Par rapport aux pays voisins, notre monarchie est-elle bon marché ? Et quelle comparaison avec un régime présidentiel ?

Jacques CREMERS reçoit autour de la table de "Débats Première" Christine DEFRAIGNE, présidente du Sénat, Christian BEHRENDT, professeur de droit constitutionnel à l’ULiège et Christian LAPORTE, journaliste à la Libre, ce lundi 30 octobre de 12h30 à 13h sur La Première.

Un débat à (re)voir ci dessous:

Sondage A Vote Avis - Ekho

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK