La marche contre Marrakech aura lieu malgré l'interdiction du bourgmestre, indiquent les organisateurs

Charles Michel à Marrakech
Charles Michel à Marrakech - © ERIC LALMAND - BELGA

La marche contre Marrakech aura tout de même lieu dimanche à Bruxelles malgré l'interdiction du bourgmestre de la Ville Philippe Close, ont indiqué les organisateurs à l'agence Belga.

"Nous manifesterons tout de même dimanche contre le pacte sur les migrations de Marrakech", a insisté Filip Brusselmans, responsable presse de KVHV Anvers et initiateur de l'événement.

"Nous nous basons sur le droit à nous rassembler et sur le droit à la liberté d'opinion", a-t-il ajouté, soulignant que l'objectif était de manifester sans violence. "Nous ne cherchons pas une confrontation avec la police."

Les organisateurs sont en pourparlers avec leurs avocats afin d'entamer une procédure d'urgence au Conseil d'Etat pour avoir le droit de manifester.

"Suite au Conseil Régional de Sécurité au cours duquel le bourgmestre de la Ville de Bruxelles a fait part de son intention d'interdire la manifestation prévue ce dimanche sur son territoire et sur la base des informations opérationnelles délivrées par la zone de police Bruxelles-Capitale Ixelles indiquant que la manifestation pourrait se propager à d'autres zones, le ministre-président de la Région de Bruxelles-Capitale prendra un arrêté d'interdiction de toute manifestation sur l'ensemble du territoire régional bruxellois", avaient annoncé mercredi le ministre-président bruxellois Rudi Vervoort et le bourgmestre de la Ville de Bruxelles Philippe Close dans un communiqué commun.

Les associations de droite et d'extrême-droite flamandes KVHV, NSV, Schild en Vrienden, Voorpost et Vlaams Belang Jongeren avaient appelé à manifester dimanche à Bruxelles contre le pacte de l'ONU sur les migrations, formellement approuvé lundi à Marrakech.

Journal télévisé 13H

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK