La LUSS présente 10 recommandations pour améliorer la qualité de vie en maison de repos

La LUSS présente 10 recommandations pour améliorer la qualité de vie en maison de repos
La LUSS présente 10 recommandations pour améliorer la qualité de vie en maison de repos - © BENOIT DOPPAGNE - BELGA

La Ligue des usagers des services de santé (LUSS) présente mardi une série de recommandations en faveur du respect de la dignité et des droits fondamentaux des résidents en maison de repos et souligne l'importance de la qualité de vie et de soins au sein des structures d'accueil de nos aînés.

"La crise sanitaire liée au Covid-19 a révélé davantage les situations critiques et de nouveaux témoignages ont permis d'identifier des pratiques problématiques", déclare la LUSS qui, avec l'aide de proches de résidents et des représentants d'associations de patients, avance une série de 10 recommandations adressées aux décideurs politiques, administrations et acteurs de terrain. Ces recommandations visent à améliorer non seulement la qualité de vie des résidents mais également les conditions de travail du personnel soignant et d'encadrement.

La LUSS défend ainsi l'accessibilité à un hébergement de qualité pour tous, "en opposition à une logique basée sur la recherche de rentabilité". Elle souligne que le cursus de base du personnel soignant doit être repensé pour intégrer les aspects propres à l'accompagnement de l'adulte âgé. La formation de la direction doit, selon la Ligue, également "être axée davantage sur la question du vieillissement et sur l'éthique".

Le plaidoyer insiste sur la nécessité d'un renforcement du service d'inspection permettant d'identifier rapidement tout signe de négligence, voire de maltraitance et de contribuer à l'"éducation permanente" des équipes soignantes.

La LUSS promeut un modèle d'organisation participative au sein des maisons de repos, qui "inclut les résidents à la prise de décision quant au fonctionnement de l'institution".

Afin de davantage faire des maisons de repos des lieux de vie et d'entretenir les liens sociaux, la LUSS encourage l'implication des citoyens dans l'organisation et les activités, ces dernières pouvant avoir lieu dans mais aussi en dehors de l'institution.

Pour finir, la Ligue plaide pour une revalorisation des métiers du secteur des maisons de repos afin de les sortir de leurs conditions de travail "inacceptables", ainsi que pour le développement des lieux d'écoute où chacun, résidents, proches de résidents et soignants, peuvent adresser leurs inquiétudes et émotions.

Maison de repos: rendre le sourire aux résidents (JT 25/12/2020)

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK