La Louvière: une candidate non élue le 14 octobre deviendra échevine dans le nouveau Collège PS-ECOLO

Le bourgmestre PS de La Louvière Jacques Gobert rempile, avec une majorité ouverte à Ecolo cette fois.
Le bourgmestre PS de La Louvière Jacques Gobert rempile, avec une majorité ouverte à Ecolo cette fois. - © RTBF

Le Parti socialiste de La Louvière conduit par le bourgmestre sortant Jacques Gobert s'est lié à Ecolo pour constituer la majorité communale pour les six prochaines années. Les Verts seront représentés par une échévine, sur les neuf membres du collège, en la personne de Nancy Castillo.

Le 14 octobre, le PS louviérois avait remporté une majorité absolue avec 24 sièges sur 43. Il avait confirmé sa volonté de poursuivre l'ouverture à un autre partenaire, comme il l'avait fait avec le MR ces douze dernières années.

Il a mené des négociations avec le PTB, qui a effectué une percée (7 sièges, soit 6 de plus qu'en 2012) et est devenu le 2e parti de la cité des Loups, mais ces pourparlers ont échoué fin octobre.

Le PS s'est tourné vers Ecolo, auteur d'un score en retrait (2 sièges, -1). Les discussions entre les différentes parties ont abouti à un accord de majorité. Le PTB, Plus-cdH (4 sièges) et le MR (6 sièges), siégeront donc dans l'opposition.

Le collège communal sera composé, dès le 3 décembre prochain, de Jacques Gobert (PS), bourgmestre, Françoise Ghiot (PS), première échevine, Laurent Wimlot (PS), Michele Di Mattia (PS), Antonio Gava (PS), Nancy Castillo (Ecolo), Pascal Leroy (PS), Emmanuelle Lelong (PS) et Nicolas Godin (PS), président du CPAS.

A noter une petite particularité, puisqu'Emmanuelle Lelong, qui a réalisé le 26ème score de la liste PS qui a obtenu 24 sièges, ne fait pour le moment pas partie des élus du conseil communal. Mais elle a pourtant été choisie par le PS comme échevine. Une double explication à cela: d'une part le PS a annoncé que deux des élus selon les résultats du 14 octobre avaient fait le choix de se diriger vers le conseil de l'aide sociale. Or, il est impossible selon les statuts du PS louviérois de cumuler les deux postes de conseiller (communal et de l'aide sociale). Juste avant l'installation du conseil communal, deux conseillers vont donc se désister et Emmanuelle Lelong, deuxième suppléante, siègera donc en tant que conseillère communale. Un prérequis indispensable pour figurer sur le pacte de majorité.

D'autre part, les statuts de l'Union Socialiste Communale prévoyaient que les échevins seraient désignés en fonction des voix de préférence "à l'exception des deux membres qui occuperont les 6ème et 7ème place sur la liste, qui s’ils sont élus conseillers communaux, seront d'office membres du collège communal s’il y a au minimum 7 membres PS". Or, Emmanuelle Lelong figurait justement à cette 6ème place, "protégée". Le parti n'a donc pas tenu compte du fait qu'elle n'avait pas été élue "directement", et l'a incluse dans le pacte de majorité qui sera proposé au vote début décembre.

Avec La Louvière, Ecolo est désormais au pouvoir avec le PS dans les quatre villes les plus peuplées du Hainaut: Charleroi (où la liste C+ s'ajoute à la coalition rouge-vert), Mons, La Louvière et Tournai. La cinquième ville hennuyère la plus peuplée, Mouscron, sera dirigée par une coalition cdH-MR.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK