La fréquentation des trains ne va pas revenir à la normale avant quelques années

La fréquentation des trains ne va pas revenir à la normale avant quelques années
La fréquentation des trains ne va pas revenir à la normale avant quelques années - © Belga

Le nombre de voyageurs en train a considérablement baissé l'an dernier en raison de la crise sanitaire. La SNCB n'avançait pas de chiffres précis jeudi, mais elle rappelait qu'au beau milieu de la crise, le nombre de voyageurs n'était que de 10% par rapport à une année normale et après un léger mieux estival, le taux ne dépassait pas les 40% en fin d'année.

L'impact financier est énorme avec une perte de 400 millions d'euros attendue. La CEO de la compagnie, Sophie Dutordoir, prévoit un "retour au nombre de voyageurs de 2019 d'ici quelques années, et à une croissance de plus de 15% d'ici l'horizon 2030".

2020 avait pourtant bien commencé en termes de fréquentation avec une progression de 4% en janvier et février par rapport aux deux premiers mois de 2019, en phase avec la hausse de 3,5% observée chaque année depuis 2017. La crise n'a ensuite pas épargné la Belgique et, du 23 mars au 3 mai inclus, seuls les déplacements essentiels étaient autorisés.


►►► À lire aussi : La SNCB lance son nouveau plan de transport, 400 trains supplémentaires circulent dès ce dimanche


Le nombre de voyageurs ne représentait alors que 10% de celui d'avant la crise. Il a ré-augmenté avec les premiers assouplissements, jusqu'à un maximum de 68% début octobre. "Les mesures ayant à nouveau été renforcées, le nombre de voyageurs a enregistré une nouvelle baisse. Fin 2020, la SNCB transportait 40% du nombre de voyageurs d'avant la crise", explique la compagnie.

Perte compensée en partie par le gouvernement

Ses responsables entrevoient une perte d'exploitation d'environ 400 millions d'euros pour 2020, compensée par le gouvernement belge à hauteur de 264 millions. Le montant élevé de cette perte s'explique par le fait que la SNCB a maintenu une offre de trains assez importante par rapport aux pays voisins, pour permettre les déplacements des personnes exerçant des métiers essentiels.

Ces efforts ont plu aux voyageurs qui ont remis à la compagnie un meilleur bulletin que les années précédentes. Trois quarts d'entre eux ont ainsi attribué une note d'au moins 7 sur 10, contre 67% des voyageurs en 2019 et 56% en 2018. "Ce qui ressort en 2020, c'est le niveau plus élevé de satisfaction concernant le confort des trains, l'offre de trains, la propreté des trains, la propreté des gares et la ponctualité" qui, avec 93,6%, atteint son meilleur résultat en 30 ans.

Concernant le personnel, la SNCB entend engager 1.300 collaborateurs supplémentaires cette année, autant que ceux qui sont entrés au sein de l'entreprise publique l'an dernier.

Journal télévisé 13/12/2020

La SNCB a récemment présenté sa nouvelle offre de transport. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK