La fin 2009 sera difficile sur le front de l'emploi

RTBF
RTBF - © RTBF

Le marché de l'emploi en Belgique va continuer à faire du surplace au cours des trois prochains mois. Les intentions de recrutement pour le quatrième trimestre 2009 restent en effet assez faibles dans la majorité des secteurs, selon le baromètre Manpower des perspectives d'emploi publié mardi.

La prévision nette d'emploi - c'est-à-dire la différence entre le pourcentage d'employeurs prévoyant des embauches et le pourcentage d'employeurs anticipant des licenciements - atteint 0%. C'est 1 point de mieux que lors du trimestre précédent mais 6 points de moins que lors du quatrième trimestre 2008.

"On s'attend à ce que le marché de l'emploi se stabilise, avec 89% des employeurs interrogés en Belgique qui ont déclaré vouloir maintenir leurs effectifs au même niveau d'ici la fin de l'année. Comme lors des derniers mois, la prudence prédomine dans les prévisions des employeurs", explique Philippe Lacroix, directeur de Manpower Belgium, cité dans un communiqué.

Au niveau régional, le baromètre de la société de ressources humaines évoque des perspectives d'emploi "très moroses à Bruxelles", avec une prévision nette d'emploi négative à -5%, ce qui représente une baisse de 9 points par rapport au trimestre précédent et une chute de 24 points sur un an.

"L'activité sur le marché de l'emploi à Bruxelles est fortement dépendante du secteur des activités financières et des services. Les employeurs de ce secteur rapportent des prévisions d'embauche assez ternes pour le prochain trimestre (+1%)", poursuit Philippe Lacroix.

En Wallonie, le prévision nette d'emploi reste bloquée à 0%. En Flandre, les intentions de recrutement sont légèrement positives à +3%, en légère hausse de 3 points par rapport au troisième trimestre 2009.

Enfin, pour ce qui concerne les prévisions de recrutement par secteurs, elles sont à nouveau positives dans l'industrie manufacturière, le transport, la logistique et les communications. Mais c'est dans le secteur "électricité, gaz et eau" que les perspectives d'emploi sont les plus fortes.

A l'inverse, les employeurs se montrent plus prudents dans tous les autres secteurs. "Les intentions de recrutement sont en progression dans 5 secteurs par rapport au troisième trimestre 2009 et en recul ou en stagnation dans 8 secteurs par rapport au quatrième trimestre 2008", conclut Manpower

(Belga)

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK