La fille de Laurette Onkelinx a eu un emploi au Samusocial, mais "il n'était pas fictif"

La fille de Laurette Onkelinx a eu un emploi au Samusocial, mais "il n'était pas fictif"
2 images
La fille de Laurette Onkelinx a eu un emploi au Samusocial, mais "il n'était pas fictif" - © LAURIE DIEFFEMBACQ - BELGA

La fille de la présidente de la fédération bruxelloise du PS, Laurette Onkelinx, Sara, a bien exercé un emploi au sein du Samusocial, a admis mardi matin Laurette Onkelinx, par la voix de la porte-parole de la présidence de la fédération. Il s'agissait d'un emploi que la jeune femme a exercé de 2011 à 2013 qui n'était pas fictif, contrairement à une hypothèse avancée dans ce sens dans les quotidiens De Morgen et Het Laatste Nieuws, dans leur édition de mardi, sur foi de témoignages anonymes.

Selon la porte-parole de la présidente de la fédération bruxelloise du PS, la jeune femme était sans emploi au moment où elle a postulé pour ce job d'accompagnement des demandeurs d'asile, et ensuite des sans-abri. "Entre 2011-2013, Sara a travaillé pour accompagner les demandeurs d'asile, puis les sans-abri. Comme tant de travailleurs au Samusocial", a ajouté Laurette Onkelinx sur son compte Twitter.

Le quotidien De Morgen a indiqué, dans son édition de mardi, que des proches de mandataires socialistes avaient décroché un travail au Samu social: le frère de l'ex-bourgmestre Yvan Mayeur comme responsable du matériel, la fille de Pascale Peraïta, ainsi que la fille de Laurette Onkelinx.

En ce qui concerne cette dernière, une source anonyme citée par De Morgen, a évoqué un stage, une autre, un "job fictif" "créé pour elle" sans publication d'une offre. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

Recevoir