La FGTB invite à voter à gauche... sans citer le PTB-GO

Anne Demelenne, Secrétaire générale FGTB
Anne Demelenne, Secrétaire générale FGTB - © SOPHIE MIGNON - BELGA

1er mai, fête du travail mais plus que tout 1er mai, veille de scrutin : lors de son meeting syndical à Namur, Anne Demelenne, la Secrétaire générale de la FGTB a donc surtout évoqué l’enjeu des prochaines élections.

L’exercice, sans être périlleux, était sans doute plus délicat que d’habitude.
Facile pour la secrétaire générale de la FGTB de tirer sur la N-VA, sur le MR, sur leurs éventuels projets communs et sur toute autre formation à la droite de l’échiquier. C’est, dit-elle à ses troupes, l’assurance d’un recul sur les salaires, les allocations sociales, les soins de santé ou l’âge de la retraite.
Mais quand il s’est agi de dire qui choisir, le discours s’est fait plus allusif. On a célébré les mérites du PS puis d’Ecolo… et du PS en finissant par rappeler qu’il faut d’abord voter à gauche.
Un sourd aurait compris que le PTB-GO n’est pas en odeur de sainteté - si l’on ose dire - pour la tête de la FGTB. Mais difficile à désavouer tout à fait alors que de nombreux militants, qui déplorent le manque de radicalité du PS, ont fait mouvement vers le parti.
Au moment où les troupes syndicales ont besoin de tout sauf de division, Anne Demelenne aura surmonté la difficulté avec une pirouette. Pas à proprement parler de consignes de vote, dit-elle, mais un conseil : éviter la dispersion des voix et voter utile.

Carl Defoy

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK