La Fédération Wallonie-Bruxelles s’engage à réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 55% d’ici à 2030

Le Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles a approuvé mercredi à l’unanimité moins une abstention un décret qui l’engage sur la voie d’une réduction massive de ses émissions de gaz à effet de serre. En ligne avec les engagements internationaux de la Belgique, le texte engage la FWB à réduire ses émissions de 55% d’ici 2030 par rapport à ses niveaux de 1990 et de parvenir à la neutralité carbone d’ici 2050. Il prévoit aussi l’adoption de mesures d’adaptation face au changement climatique en cours.

Un comité de suivi de 33 membres, parmi lesquels la RTBF

Pour atteindre ces objectifs, un "plan transversal de transition écologique" sera établi tous les cinq ans. Un "comité de coordination et de suivi" est également créé afin d’assurer la bonne mise en œuvre des mesures. Ce comité sera composé de 33 membres. Outre des représentants du gouvernement et de l’administration de la FWB, il intégrera des représentants de l’Ares (académie de recherche et d’enseignement supérieur), de la RTBF, du réseau Wallonie-Bruxelles Enseignement (WBE), des maisons de jeunesses, etc., ainsi que neuf experts scientifiques issus de disciplines relevantes.


►►► À lire : Les 27 doivent se partager les efforts pour atteindre les objectifs climat de 2030


Le premier plan de transition climatique – contenant des mesures concrètes – devrait être adopté à la mi-septembre prochain par le gouvernement de la Fédération.

A Bruxelles, fin du diesel en 2030 et de l'essence en 2035: JT 25/06/2021

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK