La Fédération PS de Charleroi se prononce pour un décumul dès 2018

La Fédération PS de Charleroi se prononce pour un décumul dès 2018
La Fédération PS de Charleroi se prononce pour un décumul dès 2018 - © NICOLAS MAETERLINCK - BELGA

Quatre cents militants du PS de la Fédération de Charleroi se sont réunis vendredi soir à la Maison du Peuple de Farciennes pour débattre d'une décision à faire valoir au parti dans la perspective du congrès prévu par Elio Di Rupo le 2 juillet prochain. Ils se sont prononcés pour un décumul entre les fonctions de bourgmestre et député. Ce congrès, présidé par Eric Massin, député fédéral et président du CPAS de Charleroi, a donné lieu à de nombreuses interventions, avant d'aboutir à une résolution qui tient en quatre points, votés par l'assemblée.

Dès 2018, le décumul devra exister entre une fonction de bourgmestre et d'échevin ou de président de CPAS, et une fonction de parlementaire, wallon, fédéral et européen. Les mandats au sein d'ASBL liés à une fonction de bourgmestre ou d'échevin devront être gratuits. Les élus devront faire connaître leurs mandats publics ou privés, liés à leurs activités professionnelles.

Enfin, la Fédération de Charleroi demande qu'une réflexion soit engagée sur la limitation à deux mandats consécutifs dans les fonctions de ministre-président et de parlementaire. Ces positions seront présentées dès lundi au Bureau national du PS, indique Eric Massin. "Les militants sont les garants de l'idéal socialiste. Ce soir à la Fédé carolo: c'est un OUI franc et massif pour le décumul intégral!", a commenté sur Twitter Paul Magnette, ministre-président wallon et bourgmestre en titre de Charleroi.

Newsletter info

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir