La famille de Mawda obtient un titre de séjour d'un an renouvelable

La ministre Maggie De Block en charge de l'asile et de la migration a décidé vendredi d'accorder une régularisation humanitaire à la famille de Mawda au titre de circonstances exceptionnelles, neuf mois après le décès de la fillette tuée par le tir d'un policier, rapporte Le Soir samedi.

Les parents de Mawda ont obtenu vendredi un titre de séjour d'un an renouvelable, une décision tombée le même jour que le jugement du tribunal du travail de Bruxelles contraignant le CPAS de Woluwe-Saint-Lambert à prendre en charge la famille.

"Mawda a reçu une balle devant les yeux de ses parents et de son petit frère et est décédée dans leurs bras. Perdre un enfant est le pire qui puisse arriver à quelqu'un. Je n'octroie de régularisation humanitaire que dans des circonstances exceptionnelles et pour des cas très spécifiques. Cette famille entre en considération à tous les niveaux", explique Maggie De Block.

Les avocats avaient entamé les démarches pour une régularisation dès le 28 mai, en avançant le souhait des parents d'avoir accès à la tombe de leur fille, tuée du tir d'un policier. "La famille reçoit ainsi une sécurité de séjour pour pouvoir suivre sereinement l'enquête judiciaire sur les circonstances du décès de leur fille et sur le possible procès", explique le cabinet de la ministre.

Maggie De Block, dont le plan d'action  pour "reprendre le contrôle des problèmes d'asile" a été approuvé par le Conseil des ministres hier, prévoit la création de 3.250 places d'asile supplémentaires et un budget de 87 millions d'euros. Le plan prévoit aussi le renforcement de l'Office des étrangers et du Commissariat général aux réfugiés et aux apatrides grâce au recrutement de 90 collaborateurs supplémentaires.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK