La famille de Mawda hébergée au CPAS de Mons: "Une situation humanitaire d'urgence"

La famille de Mawda, la fillette kurde de 2 ans décédée à cause d'une balle perdue dans une course-poursuite avec la police, est actuellement hébergée au CPAS de Mons. 

Dans l'attente de l'enterrement de la fillette, "nous les hébergeons dans notre structure abri de nuit, dans notre logement d'urgence", explique le président du CPAS de Mons, Marc Barvais. "Ils ont donc la nuit et un repas offerts jusqu'au moment de l'enterrement, qui aura probablement lieu mardi ou mercredi à La Louvière."

>>> A lire aussi: la petite Mawda "était une enfant joyeuse"

"La famille est évidemment sous le choc et je pense qu'ils ont des connaissances qui les aident en ce moment," ajoute-t-il. "Comment est-ce possible d'être plus choqué qu'ils ne le sont actuellement? D'abord un voyage avec toutes les difficultés qu'on peut comprendre, la poursuite, le stress et puis le décès. Je pense que pour eux, c'est catastrophique. On se trouve donc dans une situation humanitaire d'urgence et les équipes ont fait le maximum pour les soutenir".

Que peut faire la famille à présent? "Ils ont un ordre de quitter le territoire", indique Marc Barvais, "soit on leur proposera d'aller vers Bruxelles à l'office des étrangers pour introduire des demandes en Belgique. Soit ils continueront leur route".

Les autres migrants, libérés au fur et à mesure par la police, ont également été amenés au CPAS. En fonction de leurs souhaits, ils ont pu partir directement ou "passer une nuit dans nos locaux", précise Marc Barvais.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK