Action coup de poing de la FGTB Namur, la façade du MR dégradée

La façade du MR vandalisée par des syndicalistes
La façade du MR vandalisée par des syndicalistes - © Tous droits réservés

Une action coup de poing a eu lieu ce mardi. Quatre cars affrétés par la FGTB Namur, avec également certains affiliés de la section du Luxembourg et du Brabant wallon, ont débarqué au siège du MR, avenue de la Toison d'Or. Ils ont lancé des billes de paintball et des fumigènes pour protester contre l'accord de gouvernement.

Il y a eu quelques débordements et des vitres ont été brisées, d'après notre journaliste sur place. 

L'action a duré une demi-heure. Les militants, environ 200, ont jeté des boules de peinture jaune, jaune comme la couleur de la N-VA. "C'est la tension qui se retrouve dans les entreprises et je crois que ça ne fait que commencer. Il fallait que les gens réagissent contre ce mouvement de riches", explique Jean-Claude Hubert, secrétaire régional de la FGTB Namur.

"Je pense qu'on doit arriver à la violence malheureusement, aux actions. On pense aux Grecs, on pense aux Espagnols qui ont fait le même. Et toute l'Europe est prise par ce gouvernement de droite", explique un affilié. 

Olivier Chastel, nouveau président du MR, s'est dit "choqué face à cette action imprévue et violente". "Nous sommes ouverts à la concertation", dit-il.

Une plainte a été déposée pour la dégradation du bâtiment, "pour des questions d'assurance", précise le président. 

La FGTB nationale semble cependant regretter ce mouvement spontané. Interrogée par De Standaard, la porte-parole de Rudy De Leeuw, président de l'organisation syndicale, dit que la FGTB comprend la colère des manifestants. "Mais nous ne pouvons pas approuver ce type d'action", ajoute-t-elle. "Nous n'avons pas été informés et cela ne rentre pas dans le schéma d'actions que nous avons prévu".

Interrogé sur cette action, le PS, dans l'opposition au fédéral, a dit partager les inquiétudes très profondes de l’ensemble des syndicats. Mais, précise le parti, "les dégâts causés sont regrettables". Et "le PS rappelle l’importance du dialogue social entre toutes les parties concernées".

RTBF

RTBF

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK