La dette publique belge à 98,2% du PIB à la fin 2011 selon l'ICN

Illustration: la dette publique belge à 98,2% du PIB à la fin 2011 selon l'ICN
Illustration: la dette publique belge à 98,2% du PIB à la fin 2011 selon l'ICN - © Belga

Le solde de financement des administrations publiques a présenté un déficit de 3,7% du PIB en 2011 et la dette publique a atteint 98,2% du PIB à la fin 2011, a indiqué vendredi l'Institut des comptes nationaux (ICN).

L'Institut des comptes nationaux (ICN) a publié vendredi les tableaux établis pour la notification du déficit public et de la dette publique à la Commission européenne dans le cadre de la procédure des déficits excessifs (PDE), ainsi que des données sur les interventions des administrations publiques dans le contexte de la crise financière.

Selon ces tableaux, le solde net à financer des administrations publiques s'établit à 3,7% et la dette publique (définition Maastricht) a atteint 98,2 % du PIB fin 2011.

La dette en hausse de deux points par rapport à 2010

Les dépenses primaires ont augmenté de 0,5% du PIB et se sont élevées à 49,8% du PIB en 2011. Les charges d'intérêts ont, quant à elles, reculé de 0,1% du PIB pour représenter à 3,3% du PIB. De leur côté, les recettes ont progressé de 0,5% du PIB et se sont établies à 49,4% du PIB.

La dette publique a atteint 98,2 % du PIB à fin 2011, enregistrant ainsi une hausse de 2 points par rapport à l'année précédente. Cette progression est imputable, outre au financement du solde des recettes et dépenses, au financement du rachat de Dexia Banque Belgique par l'Etat belge (1,1 % du PIB), à l'accroissement des prêts à la Grèce dans le cadre du système de prêts bilatéraux mis en place par la Commission européenne en 2010, et à la participation de la Belgique au mécanisme de soutien mutuel du Fonds européen de stabilité financière (EFSF) en faveur de l'Irlande et du Portugal, pour au total 0,5% du PIB.

Belga

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK