La Défense souhaite se doter d'un nouveau quartier-général, toujours à Evere

La Défense souhaite se doter d'un nouveau quartier-général, toujours à Evere
La Défense souhaite se doter d'un nouveau quartier-général, toujours à Evere - © ERIC LALMAND - BELGA

Le ministère de la Défense envisage la construction d'un nouveau bâtiment pour abriter l'état-major de la Défense à Evere et remplacer les bâtiments actuels, devenus vieillots, a indiqué mardi le cabinet du ministre de la Défense, Steven Vandeput, confirmant une information diffusée par la VRT.

Ce dossier doit encore être soumis au Conseil des ministres.

"Je peux confirmer qu'il existe des plans pour implanter un nouveau quartier général sur le site d'Evere", a indiqué la porte-parole de M. Vandeput (N-VA), Laurence Mortier.

Le ministre avait déjà reconnu voici deux ans que son département menait une étude, parmi bien d'autres, sur l'avenir de l'état-major de la Défense, implanté à cheval sur les communes bruxelloise d'Evere et flamande de Woluwe-Saint-Etienne (Zaventem), au sein du Quartier Reine Elisabeth (QRE).

Bâtiments pas aux normes

Les bâtiments actuels, construits dans les années 1970 et qui abritent plus de 3.000 personnes, ne sont plus adaptés aux normes actuellement en terme de durabilité. "Avec le chauffage du quartier-général, on peut presque chauffer la moitié de la commune d'Evere", a expliqué mardi la porte-parole de M. Vandeput.

"Toutes les toilettes ne sont pas utilisables", a renchéri une source anonyme citée par la VRT.

Le nouveau bâtiment devra être durable et plus petit, adapté donc à la nouvelle structure plus compacte de la Défense et satisfaire à des exigences de sécurité.

La construction du nouvel état-major ne sera pas financée par les 9,4 milliards d'euros d'investissements prévus pour la Défense d'ici 2030. Ceux-ci iront essentiellement à des programmes d'armement, selon le cabinet de M. Vandeput.

Parmi les pistes envisagées figurent les budgets de fonctionnement propres du département et un financement "alternatif", comme un échange de terrains avec un partenaire privé.

La VRT mentionne certaines options. L'armée pourrait ainsi chercher un développeur qui en échange de terrains - une partie du QRE et celui, contigu, actuellement occupé par l'Otan mais qui se libèrera après le déménagement du siège de l'Alliance atlantique vers son nouveau QG, de l'autre côté du boulevard Léopold III - construirait le nouveau bâtiment.

Une autre piste serait d'utiliser le produit de la vente de terrains.

Nouveau quartier général

Le député Eric Van Rompuy (CD&V) avait affirmé en 2015 que la la Défense avait "pris contact" avec la commune de Zaventem pour présenter son projet de "nouveau quartier général" sur le site du QRE, qui abrite l'état-major de la Défense et la plupart de ses services annexes. A l'exception notable de la Direction générale des Ressources humaines (DG-HR), installée sur le site de l'Hôpital militaire de Neder-over-Heembeek, à plusieurs kilomètres de distance.

Selon M. Van Rompuy, qui est également échevin de l'Aménagement du territoire de la grande commune de Zaventem, "la Défense projette de détruire tous les bâtiments actuels du QRE et de se focaliser sur un nouveau quartier général" avec une "réduction drastique du personnel et des coûts de fonctionnement par le biais d'un projet durable".

Selon lui, la Défense, dans son projet, ne conserverait qu'un tiers de la superficie actuelle du QRE, situé au sud du boulevard Léopold III.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

Recevoir