La Défense répond aux critiques des verts sur les blindés Pandur

Ecolo et Groen ont agité la polémique ce matin, y compris en commission défense de la Chambre. Ils pointent un marché de l’Etat à 31 millions d’euros concernant les Pandurs, ces engins blindés de la Défense, dont la modernisation est toujours en cours pour les transformer de "transports de troupes" en véhicules éclaireurs avec un blindage renforcé.

Des véhicules qui selon les verts, seraient du coup devenus inutilisables. Ils dénoncent un gâchis financier, des véhicules lourds, avec des problèmes de freinage, et obligeant la défense à recourir à des militaires de 1 mètre 70.

Faux répond la Défense

Faux répond la Défense cet après-midi, obligée de sortir du bois. Elle entend relativiser les éléments avancés par les Verts. La modernisation est en cours, jusque 2023, elle ira à son terme, affirme l’amiral Yves Dupont, responsable des systèmes d’armes de la défense. Les véhicules sont et seront parfaitement fonctionnels mais cela prend du temps. Avec un budget raisonnable.

"La seule chose qui est particulière à ce programme-ci, c’est qu’en fait comme on a des industriels différents (qui interviennent) ce n’est pas l’ancien véhicule qui rentre au début de la chaîne et qui sort complètement fini à la fin, ce que l’on a ce sont des étapes intermédiaires, et clairement après la première étape, le véhicule n’est pas directement utilisable. Dire que ce véhicule-là est le véhicule que l’on va mettre en opération, ça n’a pas de sens. Il ne sera prêt qu’une fois qu’il aura subi l’ensemble des modifications". Voilà pour une première mise au point de la Défense.

Reste le 1m70 maximum pour les militaires en termes d’ergonomie. Faux, dit une fois encore l’amiral Yves Dupont, c’est une moyenne basse commune à pas mal de blindés : "Dans ce genre de véhicule, on a des limitations sur la taille depuis longtemps". Et les tests sont en cours.

En résumé, les Pandurs rafistolés à la mode belge c’est la bonne solution pour la Défense, en attendant de pouvoir acheter un jour les futures versions des véhicules.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK