La CSC se réunit devant le siège du MR, ces "MenteuRs"

La CSC affirme qu'elle continuera à dénoncer les mensonges et à proposer des alternatives "crédibles, justes et solidaires".
6 images
La CSC affirme qu'elle continuera à dénoncer les mensonges et à proposer des alternatives "crédibles, justes et solidaires". - © Tous droits réservés

Une petite centaine de militants de la CSC wallonne se sont rassemblés lundi matin devant le siège du MR à Bruxelles afin de dénoncer les mesures prises par le gouvernement aux dépens des travailleurs et des travailleuses, qu'ils soient actifs ou non. Le syndicat chrétien entendait initialement se rassembler hier/dimanche à Jodoigne en marge des festivités qu'y organise traditionnellement le parti libéral pour la fête du travail comme il l'avait fait l'an passé. Mais il n'en a pas reçu l'autorisation, ce qui l'a poussé à organiser cette action devant le siège des "MenteuRs".

Mensonges en série?

"On ne nous fait pas taire aussi aisément. Nous ne voulons rien lâcher, nous ne lâchons rien", assure la CSC wallonne, qui s'est réunie de 8h30 à 10h00 boulevard de la Toison d'Or. Les militants arboraient des nez de Pinocchio et ont placardé des affiches sur la façade du siège du MR.

"Les faits sont là. Depuis qu'il est au gouvernement, ce parti attaque les travailleurs en alignant mensonge sur mensonge", poursuit-elle. "Ils avaient promis de ne jamais toucher à l'index... Ils avaient promis d'améliorer notre pouvoir d'achat... Ils avaient promis qu'ils n'iraient jamais au gouvernement avec la N-VA... Ils ont fait l'inverse! Ils n'avaient pas annoncé le recul de la pension à 67 ans, ils l'ont fait. Et ils continuent de mentir en affirmant qu'ils respectent la concertation sociale...", déplore le syndicat.

"Nous espérons pouvoir faire changer les choses et nous restons mobilisés", prévient Marc Becker, le président de la CSC wallonne. Une manifestation nationale devrait en effet avoir lieu à la fin du mois de mai, probablement le mardi 24, en front commun syndical. "Et d'autres actions vont suivre", ajoute-t-il.

La CSC affirme qu'elle continuera à dénoncer les mensonges et à proposer des alternatives "crédibles, justes et solidaires".

"Les faits sont là. Depuis qu'il est au gouvernement, ce parti attaque les travailleurs en alignant mensonge sur mensonge", poursuit-elle. "Ils avaient promis de ne jamais toucher à l'index... Ils avaient promis d'améliorer notre pouvoir d'achat... Ils avaient promis qu'ils n'iraient jamais au gouvernement avec la N-VA... Ils ont fait l'inverse! Ils n'avaient pas annoncé le recul de la pension à 67 ans, ils l'ont fait. Et ils continuent de mentir en affirmant qu'ils respectent la concertation sociale...", déplore le syndicat.

La CSC affirme qu'elle continuera à dénoncer les mensonges et à proposer des alternatives "crédibles, justes et solidaires".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK