La CSC dénonce: seuls quatre des mille gardiens de prison prévus ont été engagés

Il n'y a toujours pas assez de gardiens de prison
Il n'y a toujours pas assez de gardiens de prison - © Tous droits réservés

Seulement quatre des mille gardiens de prison prévus pour cette année ont été engagés, indique mardi le syndicat chrétien CSC-services publics. Or, quarante-cinq gardiens auraient déjà dû être engagés. Le syndicat n'appelle pas à la grève, mais envoie un avertissement clair à la ministre de la Justice, Annemie Turtelboom (Open VLD).

La ministre de la Justice avait annoncé vouloir embaucher 1.000 agents pénitenciers supplémentaires cette année. Une campagne de recrutement qui s'inscrit dans la perspective de la construction de quatre nouvelles prisons dans les prochaines années. Selon la CSC, quatre recrues sont en formation à Bruges depuis début avril. "Ceux-ci doivent encore recevoir une formation de six mois", explique le secrétaire Luc Neirynck. "Si les autorités continuent leur recrutement à ce rythme, ces agents supplémentaires ne seront pas opérationnels avant plusieurs années".

Le syndicat chrétien indique que les autorités organisent des épreuves de sélections dans tous les établissements où il manque des gardiens. "L'inspecteur des Finances n'a cependant pas encore fait signer un seul contrat. Pourquoi? Parce qu'il n'y a pas de plan pour le personnel pour l'année 2012", ajoute le syndicat. Les autorités doivent encore discuter de ce plan avec les syndicats.

La grève n'est pas encore envisagée par les syndicats, "mais cela ne signifie pas que nous n'avons pas prévenu la ministre", avertit la CSC-services publics.

Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK