La Croix Rouge s'apprête à augmenter ses places d'accueil

Environ 1000 personnes se sont présentées à l'Office des étrangers ce lundi matin, c'est un record absolu.
5 images
Environ 1000 personnes se sont présentées à l'Office des étrangers ce lundi matin, c'est un record absolu. - © RTBF

Lundi et mardi, cinq cars quitteront l'Office des étrangers en direction des centres d'accueil d'urgence mis en place ces dernières semaines par la Croix-Rouge à la demande de l'Etat belge. 

A la fin de cette opération, la Croix-Rouge aura augmenté sa capacité d'accueil de 1500 places, rappelle l'organisation.

Ce lundi vers 17h00, près d'une centaine de demandeurs d'asile seront conduits jusqu'au centre d'accueil d'urgence de Barvaux, qui ouvrira officiellement ses portes. D'autres quitteront la capitale en direction du centre de Bierset, qui vient d'augmenter sa capacité d'accueil.

Mardi, c'est le centre d'accueil d'urgence de Tournai qui ouvrira officiellement ses portes. Les centres de Natoye et Rendeux verront également leur nombre de résidents augmenter.

A leur arrivée dans ces centres de la Croix-Rouge, "les migrants qui le souhaitent auront accès aux postes de secours", précise l'association humanitaire.

Le 1er octobre, celle-ci ouvrira un autre centre de 500 places à Sainte-Ode. Ce nouveau centre portera la capacité totale d'accueil de la Croix-Rouge à 6300 demandeurs d'asile.

Ce week-end, les équipes de secouristes de la Croix-Rouge ont également distribué de l'eau, de la nourriture et des couvertures aux migrants présents dans le Parc Maximilien et la Gare du Nord à Bruxelles. D'une centaine de personnes vendredi soir, ils étaient environ 200 dans les rues de Bruxelles dimanche soir, "incluant familles avec enfants", déplore la Croix-Rouge.

Vendredi dernier, le gouvernement fédéral a décidé de créer de nouvelles places afin de porter la capacité totale d'accueil de la Belgique à 28 200 places. Le pays fait face à un afflux inédit de réfugiés venus du Moyen-Orient.

Depuis 1989, la Croix-Rouge de Belgique est régulièrement mandatée par l'Etat pour l'accueil d'urgence des demandeurs d'asile.

Médecins du Monde reçoit 30 patients dans son cabinet mobile

L'organisation non gouvernementale Médecins du monde a installé un cabinet de consultation mobile dimanche soir à Bruxelles, devant l'Office des Etrangers. Entre 250 et 300 demandeurs d'asile se trouvaient sur place, rapporte lundi son porte-parole, Jelle Boone.

L'association a distribué de l'eau, 30 tentes et reçu en consultation 30 personnes. Parmi ces dernières, deux s'étaient blessées en passant la frontière entre la Serbie et la Hongrie. L'une a été "attaquée" par la police hongroise, selon Jelle Boone. L'autre s'est déchiré la peau en traversant la clôture de barbelés anti-migrants installée par la Hongrie.

Les autres demandeurs d'asile souffraient de problèmes musculaires causés par de longues semaines de marche, de problèmes de peau et, pour quelques uns, de maladies chroniques. "Il y a un énorme besoin de toilettes et de douches", ajoute M. Boone.

Médecins du monde presse les autorités politiques de prévoir de nouvelles installations sanitaires.

Ce lundi, le "médibus" de l'organisation sera installé devant l'Office des étrangers entre 15h et 19h.

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK