La compagne de Bébel porte plainte contre la police belge

C'est ce qu'a annoncé mardi son avocat, Me Sven Mary.

"Nous allons intenter cette semaine deux actions contre les enquêteurs belges qui ont procédé fin juin à Paris à une audition scandaleuse de Jean-Paul Belmondo", a-t-il déclaré.

"La première auprès de l'inspection générale de la police fédérale", au sujet de la tentative de ces enquêteurs de monter Jean-Paul Belmondo contre ma cliente", a-t-il expliqué.

"La seconde est une plainte contre X que nous allons déposer au pénal auprès d'un magistrat instructeur du tribunal de Première instance de Bruxelles pour plusieurs motifs, dont déloyauté dans la procédure et violation du secret de l'instruction", a-t-il ajouté.

Il a en revanche nié des informations qui avaient récemment circulé dans la presse sur une plainte directe de Jean-Paul Belmondo contre la police belge.

"Une chose est d'entendre Jean-Paul Belmondo en tant que témoin, c'en est une autre de lui faire entendre des pièces de la procédure de manière à le pousser à déposer plainte contre Barbara Gandolfi", estime l'avocat, qualifiant de "déloyal" le procédé.

Cette initiative fait suite à une audition fin juin par la police de Jean-Paul Belmondo comme témoin à Paris, à la demande de la justice belge et sur commission rogatoire internationale, dans le cadre d'une enquête visant Barbara Gandolfi et l'ex-mari de cette dernière, Frederic Vanderwilt, qui réside en Belgique.


Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK