La communauté juive commémore l'Holocauste à Anvers

La cérémonie a débuté par un hommage à Natan Ramet, co-fondateur du Musée Juif de la Déportation et de la Résistance (MJDR) de Malines, qui est récemment décédé, et par une condamnation de l'annonce à caractère antisémite faite jeudi dernier via l'interphone dans un train de la ligne Namur-Bruxelles.

"L'antisémitisme est encore toujours présent dans notre société", a notamment indiqué Ari Epstein, CEO du Antwerp World Diamond Centre.

Didier Reynders et l'historien à l'Université d'Anvers, Herman Van Goethem, ont insisté, lors de leurs discours, sur l'importance de conserver vivant le souvenir de l'Holocauste. "Il s'agit non seulement d'un fait historique mais également d'un génocide sans précédent", a déclaré Didier Reynders.

"Les survivants ne pourront pas continuer à raconter leur histoire. Nous devons cependant éviter que l'Holocauste devienne, dans les 100 prochaines années, aussi lointain dans nos mémoires que ne l'est par exemple Napoléon", a indiqué Herman Van Goethem, commissaire d'une grande exposition qui ouvrira prochainement ses portes au MJDR.


Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK