La Communauté germanophone devrait atteindre l'équilibre budgétaire en 2018

Oliver Paasch a également rappelé que 75% du budget 2017 est consacré à des dépenses en matière de formation et d'affaires sociales.
Oliver Paasch a également rappelé que 75% du budget 2017 est consacré à des dépenses en matière de formation et d'affaires sociales. - © NICOLAS MAETERLINCK - BELGA

La Communauté germanophone devrait être la seule entité fédérée a atteindre l'équilibre budgétaire en 2018, a indiqué ce jeudi, le ministre-président germanophone Oliver Paasch (ProDG).

Le gouvernement de la Communauté germanophone travaille actuellement à l'élaboration du budget 2018, qui, selon Oliver Paasch sera à l'équilibre. "La Communauté germanophone devrait être la seule entité fédérée à y parvenir", s'est-il félicité.

"Le fait que les autres n'atteignent pas l'équilibre ne change rien à notre objectif ni à la stratégie budgétaire établie il y a plusieurs années déjà", explique le ministre-président. Il précise que des investissements importants ont été consentis les années précédentes, notamment pour la rénovation d'écoles, d'hôpitaux ou de maisons de repos et ne doivent dès lors plus être financés en 2018.

Oliver Paasch a également rappelé que 75% du budget 2017 est consacré à des dépenses en matière de formation et d'affaires sociales.

Attentif aux négociations francophones

Lors d'une rencontre avec la presse, le ministre-président a indiqué être particulièrement attentif aux négociations en cours pour la formation des divers gouvernements wallon, bruxellois et de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Les germanophones, qui avaient déjà demandé à être exclus de la province de Liège, se réjouissent d'une éventuelle suppression de la province, comme cela a été évoqué lors des négociations.

Newsletter info

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir