La Communauté germanophone célèbre ses 100 ans

La Communauté germanophone célèbre ses 100 ans
3 images
La Communauté germanophone célèbre ses 100 ans - © THIERRY ROGE - BELGA

Une visite du Roi Philippe à Eupen, une séance académique, une promenade musicale et historique, les autorités germanophones du pays ont mis les petits plats dans les grands pour fêter leur centenaire. Ce vendredi 18 janvier 2019, cela fait tout juste 100 ans que le processus de rattachement des cantons de l'est à la Belgique a débuté.

C’est en effet le 18 janvier 1919, au lendemain de l’armistice de la première guerre mondiale, que s’est ouverte la conférence de Paris. Cette conférence doit alors permettre de maintenir la paix en Europe. Et beaucoup de pays en profiteront pour demander réparation à l'Allemagne.

C'est le cas de la Belgique qui entend rattacher les cantons allemands d’Eupen, Malmedy et Saint-Vith à son territoire. Ces cantons comprennent les communes de l'actuelle communauté germanophone.

Un rattachement contesté à l’époque

Pour légitimer le transfert de ces territoires, la Belgique organisera une consultation populaire en 1920. Un référendum dont les termes était tels que le OUI des habitants de ces régions au rattachement était inévitable. Ce rattachement s'est donc fait à l'époque contre le gré d'une large partie de la population. Les tensions palpables entre les pro-Belges et les pro-Allemands n’y changeront rien, le 20 septembre 1920, le rattachement des cantons de l’Est à la Belgique sera effectif.

Retour en Allemagne puis en Belgique

Vingt ans plus tard, la deuxième guerre mondiale éclate et bouscule une nouvelle fois la vie des habitants des cantons de l’est. L'Allemagne annexe ces territoires et complique encore les relations demeurées difficiles entre les habitants de langue allemande et la Belgique.

Aujourd’hui la situation est apaisée, on a même coutume de dire que les germanophones font partie des belges les plus attachés à l'unité du pays. Preuve en est, il y a peu, la communauté même changé de nom pour se faire appeler Ostbelgien (Belgique de l'est). 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK