La Commission favorable à la reprise progressive du tourisme dans des conditions sanitaires strictes

La Commission favorable à la reprise progressive du tourisme dans des conditions sanitaires strictes
La Commission favorable à la reprise progressive du tourisme dans des conditions sanitaires strictes - © Jens Bttner - BELGAIMAGE

Comment relancer le tourisme et les échanges entre pays européens alors que s’amorce le déconfinement dans plusieurs pays de l’Union ? C’est à ces questions que la Commission répond aujourd’hui.

Si la question touristique intéresse les vacanciers européens, elle est aussi cruciale pour tout un secteur, qui représente 10% du PIB européen ainsi que des millions d’emplois.


►►► À lire aussi : Toutes les infos sur le coronavirus


Les recommandations de la Commission visent à offrir aux Européens la possibilité de "profiter d’un repos bien mérité, de se relaxer et de prendre l’air". Dès que la situation sanitaire le permettra, la Commission estime que les citoyens européens "devraient pouvoir revoir leurs familles et leurs amis, dans leur propre pays ou au-delà de ses frontières, avec toutes les mesures de sécurité et de précaution nécessaires".

Conditions strictes

Voici les conditions que la Commission envisage pour une reprise au cas par cas du tourisme.

1. Une présence très faible du Covid-19 dans le pays qui envisage d’assouplir la reprise des activités touristiques. Son étendue devra avoir drastiquement baissé et s’être stabilisée pendant une période suffisamment longue et devra pouvoir rester stable malgré l’arrivée de touristes.

2. Une capacité hospitalière suffisante pour les locaux comme pour les touristes en cas de pic de contaminations, ou des possibilités de transfert vers des centres hospitaliers dans les régions plus reculées. Les Etats membres sont également tenus de faciliter le rapatriement de leurs nationaux contaminés lors de leurs vacances à l’étranger.

3. Une surveillance étroite des cas de coronavirus pour éviter les contaminations entre les touristes et les habitants.

4. Une capacité de test à grande échelle, la possibilité d’isoler les personnes infectées, que ce soit pour les touristes ou les habitants.

5. Le traçage des contacts dans chaque pays et entre pays de l’Union.

6. Des mécanismes de coordination et de communication entre le secteur touristique et les autorités ainsi qu’entre pays européens.

 

Levée coordonnée des contrôles aux frontières

Si une réouverture générale des frontières intérieures est dans l'immédiat impossible, la Commission demande d'envisager une levée coordonnée des contrôles aux frontières entre régions et pays qui présentent une situation épidémiologique suffisamment similaire et contrôlent la propagation du virus.

Elle a aussi publié des orientations pour un transport sécurisé des passagers et des critères pour des protocoles sanitaires que devraient respecter les hôtels et autres formes d'hébergements, afin de protéger la santé des clients et des employés.

Le remboursement doit rester possible

Pour rencontrer les besoins urgents des opérateurs en liquidités, la Commission insiste aussi sur la possibilité de choisir des bons à valoir en cas d'annulation de billets de transport (avion, train, autobus/autocar et transbordeurs) ou de voyages à forfait. Le remboursement en espèces reste un droit que le client peut exiger, mais la Commission veut faire des bons à valoir une alternative viable et plus intéressante que le remboursement de voyages annulés.

Ainsi, recommande la Commission, les bons à valoir acceptés librement devraient être protégés contre l'insolvabilité de l'émetteur, avoir une durée de validité minimale de 12 mois et être remboursables au bout d'un an au maximum s'ils ne sont pas utilisés.

Ils doivent également donner aux voyageurs suffisamment de souplesse, leur permettre de conserver le même itinéraire de voyage avec des conditions de services identiques ou de conclure un contrat de voyage à forfait prévoyant le même type de services ou d'une qualité équivalente. Pour la Commission les bons à valoir devraient également pouvoir être transférés à un autre voyageur.

Archives : Journal télévisé du 27/04/2020


Suivez toute l'actualité européenne avec Euranet Plus, le premier réseau d'information européenne.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK