La collection Belfius provisoirement pas vendue, assure la ministre flamande de la Culture

La collection Belfius provisoirement pas vendue, assure la ministre flamande de la Culture
La collection Belfius provisoirement pas vendue, assure la ministre flamande de la Culture - © Tous droits réservés

La collection prestigieuse d'oeuvres d'art de la banque Belfius ne sera provisoirement pas vendue, a assuré mercredi la ministre flamande de la Culture, Joke Schauvliege, qui a conclu un accord en ce sens avec la direction.

Interrogée au parlement flamand sur la possibilité que Belfius se sépare de ses Rubens, Jordaens, Breughel, Ensor, Magritte ou Tuymans, Mme Schauvliege a indiqué qu'aucune oeuvre ne serait vendue sans concertation préalable.

"Trois de ces oeuvres figurent sur la liste des chefs d'oeuvre qui ne peuvent pas quitter le pays sans mon autorisation et je n'ai pas l'intention de la donner. J'ai conclu en outre avec la direction un accord prévoyant qu'aucune oeuvre ne serait vendue sans concertation préalable. Celle-ci aura lieu fin janvier", a-t-elle ajouté.

Certains députés ont appelé la ministre à revendiquer une protection plus forte des oeuvres figurant dans les collections privées, voire une cession gratuite des oeuvres par Belfius.

"Je suis très réservée face à une mesure générale de protection des collections privées. C'est une idée communiste", a-t-elle lancé.

"Et bien alors, la France, les Pays-Bas et le Danemark sont des pays communistes", a rétorqué Yamila Idrissi (sp.a).


Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK