La Coalition Climat chez Charles Michel pour demander plus de résultats

Ce matin, en présentant ses vœux, le Premier ministre évoquait les initiatives de son gouvernement pour protéger le climat. Cet après-midi, dans la foulée, Charles Michel a reçu une délégation de personnes représentant la Coalition Climat qui rassemble plus de 70 organisations environnementales, Nord Sud, syndicales, de jeunesse et de mouvements citoyens. C’est à leur initiative qu’ont eu lieu les récentes manifestations comme celle de dimanche dernier.

Entendre le message

Si des dizaines de milliers de personnes font entendre leurs préoccupations, il faut les écouter, admet Charles Michel. Les écouter mais aussi leur rappeler que le gouvernement n’est pas resté les bras ballants. Le Premier ministre considère que "beaucoup a été fait, beaucoup a été réalisé, mais peut-être pas assez expliqué". Dans son discours devant le Roi et les corps constitués, ce mardi matin, il a évoqué les éoliennes offshore, l’émission de Green bonds pour l’investissement dans des projets environnementaux, la relance du RER ou les mesures de son Plan National Climat.

Peanuts?

Nous nous réjouissons qu’il y ait une prise de conscience politique, explique notamment Nicolas Van Uffel du CNCD. Mais il faut aller plus loin. La Belgique, selon lui, figure parmi les cinq élèves européens les plus médiocres en termes d’ambitions et de réalisations climatiques.  Être entendu, c’est bien, dit-il, mais à présent, il faut plus que cela.

Ambitions et projets

Ce matin, au Palais de Bruxelles, Charles Michel promettait "plus, plus vite, plus fort" pour répondre aux défis climatiques. C’est ce que réclament les coalisés pour le climat. Selon eux, il est temps d’enclencher des idées sur lesquelles le prochain gouvernement pourra embrayer. Il faut, disent-ils, une vision ambitieuse qui permette à la Belgique et à ses régions de rejoindre les plus en pointe au niveau européen.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK