La Cie Bois Sauvage inculpée, le patron reste en prison

RTBF
RTBF - © RTBF

Après son administrateur délégué, Vincent Doumier, c'est au tour de la Compagnie Bois Sauvage elle-même de faire l'objet d'une inculpation pour délit d'initié, a-t-on appris lundi auprès du parquet de Bruxelles. Le patron Vincent Doumier reste en prison.

"Cette information ne modifie pas la position du Conseil arrêtée en date du 10 septembre 2009 quant à l'absence de toute infraction", a réagi lundi le conseil d'administration du holding.

Le 10 septembre, après l'inculpation de son administrateur délégué, le conseil d'administration de Bois Sauvage avait précisé maintenir sa confiance en Vincent Doumier et avait réaffirmé "avec vigueur qu'aucune infraction n'a été commise".

La justice soupçonne le holding d'avoir commis un délit d'initié dans la vente de 3,6 millions d'actions Fortis le 3 octobre 2008 avant le deuxième week-end de sauvetage de la banque, lorsque le gouvernement Leterme avait conclu un accord avec BNP Paribas. Bois Sauvage avait encore pu vendre les titres à 5,4 euros alors que l'action ne valait plus qu'1,5 euro à la reprise de la cotation.

Mandat d'arrêt confirmé pour Vincent Doumier

La Chambre du conseil de Bruxelles a confirmé lundi le mandat d'arrêt à l'encontre de Vincent Doumier, inculpé pour délit d'initié, faux et usage de faux, annonce L'Echo mardi. Inculpé jeudi dernier, l'administrateur délégué du holding Bois Sauvage reste donc en prison.

(Belga)

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK