La Chambre réexaminera la colonisation du Congo

Les statues des rois Léopold II et Albert à Kinshasa
Les statues des rois Léopold II et Albert à Kinshasa - © BENOIT DOPPAGNE - BELGA

 

Réunis en conférence des présidents, tous les partis, sauf le Vlaams Belang, se sont accordés sur le principe d’une commission parlementaire pour faire toute la lumière sur la colonisation du Congo par la Belgique, annonce Le Soir. Cette commission devrait commencer ses travaux à la rentrée.

Suites des manifestations

Un buste de Léopold II avait été dégradé la semaine dernière dans le square du Souverain à Auderghem. D’autres dégradations ont aussi été constatées en région bruxelloise. Cela faisait suite à la manifestation contre le racisme.

Le président de la Chambre, Patrick Dewael (Open Vld), avait annoncé vendredi son intention de proposer la mise sur pied une commission parlementaire "vérité et réconciliation".

"Il est temps pour la Belgique de se réconcilier avec son passé colonial", estimait le président de la Chambre. "Le Parlement est le forum approprié pour enquêter et débattre à ce sujet ".

Par ailleurs, une proposition de résolution déposée par Ecolo-Groen "concernant le travail de mémoire à mener en vue de l’établissement des faits afin de permettre la reconnaissance de l’implication des diverses institutions belges dans la colonisation du Congo, du Rwanda et du Burundi" a été prise en considération à la Chambre.

Travail de mémoire

Il est acté, selon Le Soir, qu’un travail préparatoire sera effectué durant l’été par des experts. La Commission commencera ses travaux en septembre.

Tous les partis ont accepté le principe de cette commission " vérité et réconciliation " comme l’avait qualifiée Patrick Dewael, à l’exception du Vlaams Belang.

Pour rappel, entre 2000 et 2002, une commission parlementaire d’enquête s’était penchée sur un aspect particulier de l’histoire commune de la Belgique et du Congo : l’assassinat de Patrice Lumumba.

 

Retour sur "Léopold II, entre gêne et génie", dans notre journal télévisé du 14 juin

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK