La CGSP Cheminots veut revenir au désherbage manuel des voies, au lieu d'user de pesticide

La CGSP Cheminots de Bruxelles estime jeudi qu'il faut revenir au désherbage manuel des voies, ou à tout le moins utiliser des produits bio, dans une réaction à l'annonce de la dérogation accordée à Infrabel pour pulvériser du glyphosate, un puissant herbicide, le long des chemins de fer flamands et bruxellois.

Valable pour un an à Bruxelles et trois ans en Flandre, cette autorisation spéciale permet au gestionnaire du réseau ferroviaire d'épandre des pesticides de manière ciblée pour des raisons de sécurité.

Un non-sens pour le syndicat socialiste, qui craint pour la santé des travailleurs. Le glyphosate, désherbant "à large spectre", a été classé comme "cancérogène probable" en 2015 par le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC), dépendant de l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

La CGSP juge dès lors qu'il faut en revenir aux bonnes vieilles méthodes. "Les agents de maintenance, membres du personnel statutaire d'Infrabel, étaient chargés d'enlever à la main les mauvaises herbes sur les voies, avant que le nettoyage ne commence à être externalisé aux entreprises privées qui posent et entretiennent les voies ferrées pour le compte de l'entreprise d'infrastructure ferroviaire belge", pointe la centrale bruxelloise. "Depuis lors, ce personnel statutaire n'a pas été remplacé chez Infrabel." Celle-ci recommande dès lors de réengager du personnel pour revenir au "désherbage à la main et/ou d'utiliser des produits bio, comme c'était le cas auparavant".

La CGSP Cheminots rappelle en outre que la Belgique s'est engagée à respecter le Pacte vert européen. Si l'autorisation actuelle du glyphosate dans l'Union européenne court jusqu'à fin 2022, des pays comme la France tentent d'en sortir avant cette échéance. L'Allemagne a, de son côté, entériné la sortie du glyphosate "fin 2023", pour enrayer la disparition massive des insectes dans les campagnes.

Le syndicat demande par conséquent une analyse urgente des risques quant à l'utilisation du glyphosate sur le rail belge. En Wallonie, où la dérogation actuelle est accordée jusqu'à la fin du mois de juin, les consultations sont toujours en cours.

Des huiles essentielles pour évincer le glyphosate: JT 12/03/2021

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK