Dépendance aux drogues: la Cannabis clinic menacée de disparition, faute de subsides

La Cannabis clinique, un endroit unique pour traiter les dépendances, menacée de disparition, faute de subsides
La Cannabis clinique, un endroit unique pour traiter les dépendances, menacée de disparition, faute de subsides - © Tous droits réservés

Un tiers des jeunes de 15 à 34 ans a déjà consommé du cannabis. Certains fument occasionnellement mais d'autres peuvent consommer plusieurs grammes par jour. Avec comme conséquence, de la démotivation, des angoisses, des réactions paranoïaques. La Cannabis Clinic est la seule clinique en Belgique qui prenne en compte cette souffrance. Chaque année, 500 patients sont suivis dans cet établissement avec un modèle thérapeutique particulier : des thérapies familiales.

L'avenir de cette unité unique en son genre est menacé. Au départ, les subsides wallons s'élevaient à 80.000 euros, les subsides bruxellois à 40.000. En 2018, la Région wallonne a réduit ses subventions de moitié. Et à l'avenir, elles pourraient carrément disparaître sous prétexte que la clinique se situe à Bruxelles. Une décision qui mettrait l'avenir du département en péril.

"C'est scandaleux, ça a permis d'apporter du mieux-être, de soigner des gens qui sont en souffrance, et qui sans ça, sont de potentiels futurs criminels ou futurs malades" explique Isi Pelc, fondateur de la clinique.

Contacté, le gouvernement wallon n'a pas souhaité réagir. Il estime que la clinique ne va plus assez à la rencontre de l'entourage, et que les patients bruxellois sont largement majoritaires.

L'hôpital, lui, dénonce une aberration, la Cannabis clinic étant unique en Belgique... avec un quart de patients wallons.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK