La Belgique va proposer un "battle group" de 1000 hommes à l'Otan

Steven Vandeput
Steven Vandeput - © DIDIER LEBRUN - AFP

La Belgique doit proposer mercredi à l'Otan d'affecter l'an prochain un "groupement tactique" d'un millier d'hommes à la nouvelle force de réaction très rapide de l'Alliance atlantique, a annoncé le ministre de la Défense, Steven Vandeput.

La Belgique s'est déjà engagée à fournir en 2016 une importante contribution - environ 1300 hommes - à la force de réaction rapide de l'Otan, la "NATO Response Force" (NRF), dont la taille va passer de 13 000 à 40 000 hommes dans le cadre d'un renforcement de la défense collective décidé l'an dernier par les dirigeants des 28 pays membres de l'Otan.

Mais Steven Vandeput proposera mercredi que l'essentiel - c'est à dire un "battle group" (groupement tactique) de près d'un millier d'hommes - fasse partie du nouvel élément à très haute réactivité de la NRF, la VJTF (pour "Very High Readiness Joint Task Force", aussi appelée "fer de lance"), a-t-il indiqué à son arrivée au siège bruxellois de l'Alliance atlantique pour une réunion de deux jours avec ses homologues alliés.

Les troupes affectées à la VJTF - l'équivalent d'une brigade, soit quelque 5000 hommes - devront être capables de se déployer en 48 heures dans toute zone du territoire de l'Otan faisant l'objet d'une menace.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK