La Belgique se reconfine : voici toutes les mesures décidées par le comité de concertation

C’était attendu, c’est confirmé : la Belgique suit l’exemple de son voisin français et se reconfine pour un mois. Le Comité de concertation (pour rappel présidé par le Premier ministre et composé de certains ministres du gouvernement fédéral et de représentants des autres gouvernements des entités fédérées) s’est entendu sur une série de mesures. Elles entrent en vigueur à partir de ce lundi 2 novembre, jusqu’au 13 décembre, avec une évaluation au 1er décembre pour les magasins non-essentiels. Voici les mesures :

  • Les magasins non-essentiels doivent fermer. Il est possible d’être livré et d’aller chercher des achats ("click&collect").
  • Une seule visite proche est autorisée, à la maison. Chaque membre du ménage a droit à un contact sans distanciation. Exception pour les personnes isolées : une personne de plus est permise, mais pas en même temps.
  • Les enterrements sont limités à 15 personnes.
  • Les rassemblements dans l’espace public sont limités à 4 personnes.
  • Les lieux de culte restent ouverts, avec des groupements de maximum 4 personnes avec port du masque. Aucun service religieux n’est permis.
  • Les mariages n’ont lieu qu’en présence des époux, des témoins et des officiers de l’état civil.
  • Les professions de contact (coiffeur, wellness, massages, etc.) doivent arrêter leurs activités.
  • Le télétravail reste obligatoire là où c’est possible. Les entreprises, y compris les professions libérales et les indépendants, ainsi que les entreprises de construction, peuvent continuer le travail, en maintenant le respect des distances et le port du masque.
  • Pour ce qui concerne les vacances, les villages de vacances et les zoos doivent fermer.
  • En Fédération Wallonie-Bruxelles, les stages de Toussaint pour les moins de 12 ans sont maintenus.
  • Les frontières restent ouvertes, mais les voyages sont fortement déconseillés.
  • Le couvre-feu "fédéral" est maintenu entre minuit et 6 heures du matin.
  • Les écoles resteront fermées jusqu’au 15 novembre inclus, rentrée prévue le 16 novembre. L’enseignement secondaire reprendra de façon hybride en mode présentiel/distanciel à 50/50 jusqu’au 1er décembre. Il y aura évaluation pour un retour au présentiel intégral. Pour l’enseignement supérieur, l’enseignement sera à distance jusqu’à la fin de l’année. Sauf pour les 1er BAC, qui reprendront en présentiel le 1er décembre.

On notera aussi que les supermarchés ne pourront vendre que de l’essentiel, les produits non-essentiels doivent être retirés des étals.

Ce sont les mesures "de la dernière chance" comme le dit le Premier ministre Alexander De Croo.

Toutes ces mesures constituent un socle commun. Les Régions peuvent prendre d’autres décisions. La Wallonie ne le fera pas, selon le ministre-président Elio Di Rupo. Mais notons que les couvre-feux bruxellois et wallon ne changent pas : 22 heures à 6 heures du matin.

Ces décisions, dures, sont prises en raison de la situation épidémiologique tout simplement catastrophique de la Belgique. Comme le montrent les chiffres collectés par l’organe européen ECDC, notre pays connaît le plus haut de nouveaux cas confirmés par 100.000 habitants en moyenne sur 14 jours (1600 cas, soit plus du double de la France, des Pays-Bas et un peu moins de 10 fois plus que l’Allemagne) et le deuxième taux de mortalité le plus haut d’Europe (plus de 8 décès par 100.000 habitants sur les 14 derniers jours, derrière la Tchéquie). La situation est donc très critique.

Force est également de constater, pour les autorités, que les mesures de fermetures des bars, cafés et restaurants ou le couvre-feu imposé partout n’ont pas (encore) les effets escomptés sur les courbes. Comme nous l’écrivions, ce mercredi, les Belges se déplacent encore trop. Cet état de fait, le docteur et microbiologiste de la KUL Emmanuel André le partage également.

Limiter les visites aux familles et aux amis, et fermer les commerces non-essentiels doit permettre de freiner la mobilité et donc la propagation du virus.

 

Journal télévisé de 19h30 le 30/10 :

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK