La Belgique n'est pas un paradis fiscal

RTBF
RTBF - © RTBF

La Belgique est-elle un paradis fiscal? Au lendemain de la réunion de préparation au G20 qui se tiendra à Londres le 2 avril prochain, la réponse est apparemment non.

La liste non officielle des paradis fiscaux qui a circulé la semaine dernière a fameusement secoué le cocotier. Elle a été établie par l'OCDE à la demande de l'Allemagne et de la France, les Don Quichotte de la grande fraude internationale. Les autres membres de l'OCDE, dont la Belgique, n'ont guère apprécié la méthode. Mais, approche du G20 oblige, tout le monde s'est plié de plus ou moins bonne grâce aux exigences des grands.Hier à Londres, l'OCDE a dévoilé une liste cette fois-ci plus officielle. On y retrouve 32 paradis fiscaux appellation contrôlée. Parmi lesquelles le Liechtenstein, Andorre, Monaco et les Iles anglo-normandes. A côté, il y a une liste de 14 pays présentés comme « centres financiers » sans autre qualificatif, à l'école, on dirait peu mieux faire. Il y a la Suisse, l'Autriche, le Luxembourg et la Belgique.

Mais plus pour longtemps en ce qui concerne notre pays. Didier Reynders, le ministre des Finances, a plaidé hier la cause de la Belgique en expliquant tout ce qui a été décidé ces derniers jours et tout ce qui sera mis en place à l'avenir. Ouf, la Belgique sera rayée de cette liste un peu délicate pour le G20 de Londres le 2 avril. L'honneur sera sauf!

(M. Visart)

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK
JT 19h30
en direct

La Une

JT 19h30