La Belgique importe de plus en plus d'électricité

De l’électricité, la Belgique en importe et en exporte tous les jours. Tout simplement parce que, contrairement au gaz ou au pétrole, il est impossible de stocker l’énergie produite. Depuis mars, cependant, les importations sont à la hausse. Même durant les mois d’été, il a fallu importer davantage alors qu’en circonstances normales, il y a chez nous excédent d’énergie.

A cause de l’arrêt de deux réacteurs

En septembre, nous avons ainsi importé 12 % de notre énergie alors que durant la même période en 2011, notre production excédentaire permettait d’en proposer aux voisins.  

Mais voilà qu’avec la mise à l’arrêt des réacteurs de Doel 3 et Tihange 2, après la découverte de bulles dans les parois en août -arrêt toujours maintenu à ce jour- le pays doit se résoudre à importer encore plus d’énergie pour répondre à la demande intérieure.

Pas de souci tant que la France peut nous fournir

Pas de soucis d’approvisionnement tant que notre principale partenaire, la France, peut fournir. Et pas trop de soucis financiers pour l’instant car le prix de l’électricité sur les marchés est historiquement bas. Ce qui rend d’ailleurs l’achat extérieur plus intéressant que la production propre.De plus, crise oblige, la demande en électricité des entreprises a baissé depuis un an. De manière générale, il faudra donc veiller à rétablir rapidement notre balance énergétique.

Du côté de nos centrales arrêtées, les tests se poursuivent afin de voir si leur redémarrage peut se faire en toute sécurité. Une décision sensible que le gouvernement devra prendre d’ici la fin de l’année sur base de rapports techniques.

Fabien Van Eeckhaut

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK