La Belgique et la France en train de préparer une attaque chimique en Syrie? La Défense dénonce une fake news

C’est Russia Today qui l’écrit dans un article publié sur son site internet ce vendredi 29 mars : les services secrets français et belges prépareraient une attaque chimique en Syrie. Le but : accuser ensuite Moscou d’en être à l’origine. Le média russe, qui cite une source militaire, affirme qu'« un échantillon de gaz empoisonné, qui serait composé de chlore, a déjà été livré dans des villages de la province d’Idlib ». S’ensuivrait une mise en scène avec des personnes « payées 100 dollars pour jouer le rôle de victimes d’attaques chimiques ».

Le site internet Sputnik, qui relaye l’information, écrit lui aussi que, « pour organiser ces provocations, des représentants des services secrets français et belges sont arrivés » dans cette ville située au nord-ouest de la Syrie.

►►► À lire aussi : Russia Today en français, une chaîne de TV entre information et propagande

« La Défense rejette les allégations »

Du côté de la Défense belge, on dénonce d’emblée une fake news. « La Belgique respecte la convention sur l’interdiction des armes chimiques et ne participe pas à ce genre d’actions militaires. La Défense rejette les allégations de participation à la préparation d’une provocation à Idleb impliquant l’utilisation de substances toxiques et respecte le droit des conflits armés », nous a indiqué la Défense, cet après-midi.

« RT n’est pas une chaîne d’information. C’est l’instrument d’une puissance étrangère. Y apparaître, c’est en être complice », déclare Gérard Araud, ambassadeur de France aux Etats-Unis

 

Comme le rappelle la VRT sur son site internet, « ce n’est pas la première fois que la Belgique est victime de désinformation provenant de Russie. En 2016, la Russie avait déjà accusé les F-16 belges d’avoir bombardé la Syrie provoquant de nombreuses victimes civiles. » A l’époque, le gouvernement belge avait rejeté ces accusations. Les numéros d’avions transmis par les autorités russes ne correspondaient pas à ceux des F-16 de l’armée belge.

►►► À lire aussi : la Russie accuse la Belgique après des bombardements en Syrie, mais les numéros d’avions ne correspondent pas

Sujet JT 20/10/2016 : des bombardements par des F-16 belges en Syrie ? La Belgique dément

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK