L'UE appelle Israël à reconstruire les classes détruites en Cisjordanie

"Chaque enfant a le droit à un accès à l'éducation. Les Etats ont l'obligation de protéger et de respecter ce droit, en faisant en sorte que les écoles soient des espaces inviolables et sûrs pour les enfants", estime l'UE.
"Chaque enfant a le droit à un accès à l'éducation. Les Etats ont l'obligation de protéger et de respecter ce droit, en faisant en sorte que les écoles soient des espaces inviolables et sûrs pour les enfants", estime l'UE. - © D.R.

L'Union européenne (UE) a appelé Israël à reconstruire les deux salles de classe d'une école financée par l'Europe au bénéfice de communautés bédouines. Les classes, situées dans le village d'Abu Nuwar en Cisjordanie occupée, ont été détruites ce dimanche matin par une équipe d'ouvriers envoyés par les autorités israéliennes.

"La mission de l'UE à Jérusalem et à Ramallah appelle les autorités israéliennes à reconstruire les structures scolaires au même endroit", ont indiqué les responsables de la mission dans un communiqué, insistant sur le fait qu'elles étaient financées par l'UE et certains de ses membres.

La Belgique n'est toutefois pas concernée par ces faits dans ce cas précis. Elle fait en effet partie des neuf donateurs du 'West Bank Protection Consortium', qui est à l'origine des fonds, mais elle n'a pas participé au financement de ces deux salles de classe.

Détruites pour la cinquième fois

Les représentants de l'UE se sont dits, en outre, "très préoccupés" par la démolition de ces deux salles de classe "financées par des donateurs et desservant 26 écoliers palestiniens de la communauté bédouine d'Abu Nuwar".

"Chaque enfant a le droit à un accès à l'éducation. Les Etats ont l'obligation de protéger et de respecter ce droit, en faisant en sorte que les écoles soient des espaces inviolables et sûrs pour les enfants", peut-on encore lire dans le communiqué. "Conformément à sa position de longue date sur cette question, l'UE appelle les autorités israéliennes à cesser les démolitions et les confiscations de maisons et de biens palestiniens."

Les autorités israéliennes ont affirmé, pour leur part, que ce bâtiment avait été construit illégalement sans les autorisations nécessaires.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK