L'OTAN veut une décision sur le remplacement des F-16 "le plus rapidement possible"

L'OTAN veut une décision sur le remplacement des F-16 "le plus rapidement possible"
L'OTAN veut une décision sur le remplacement des F-16 "le plus rapidement possible" - © BENOIT DOPPAGNE - BELGA

Le secrétaire général de l'Otan Jens Stoltenberg a souligné vendredi que la Belgique devait investir dans de nouveaux appareils. "Nous préférerions que la décision soit prise le plus vite possible", a indiqué le chef de l'Otan au terme de sa rencontre avec le Premier ministre Charles Michel. Ce dernier a rappelé tout le soutien belge à l'Alliance et promis une décision sur le remplacement des F-16. "Nous avons arrêté les coupes au niveau des dépenses de défense et lancé une stratégie en matière d'investissements", a souligné M. Michel.

Alors que les Etats-Unis - principaux contributeurs à l'Otan - exigent un partage plus équitable du fardeau de la part des pays Alliés, la Belgique se place en queue de peloton au niveau des dépenses de défense.

Le Premier ministre a rappelé l'engagement de la Belgique à mettre fin aux coupes budgétaires au niveau militaire. "Ce gouvernement a tenté de lancer une stratégie en matière d'investissements pour la Défense. Nous voulons rencontrer les trois objectifs qui sont fixés. A la fois, mobiliser davantage de moyens, davantage d'efforts pour les investissements et pour les capacités opérationnelles. Les Belges sont présents dans plusieurs opérations menées dans le cadre de l'Otan. Nous le serons encore davantage dans les prochains mois, notamment en Afghanistan et en Irak", a indiqué M. Michel.

L'OTAN ne se prononce pas en faveur d'un candidat

Le chef de l'Otan n'a pas souhaité se prononcer en faveur d'un candidat au remplacement des F-16, mais souhaiterait toutefois que la Belgique fasse un choix "au plus vite". "Le principal, c'est qu'ils soient opérationnels et interopérables avec les systèmes de l'Otan. Mais il ne revient pas à l'Otan de se prononcer sur ce point", a pointé M. Stoltenberg.

Le Premier ministre a pour sa part affirmé que les procédures en lien avec des investissements en ce qui concerne les F-16 ont été lancées. "Le gouvernement s'est engagé à lancer une procédure pour le remplacement des F-16 avec la mise au point d'un groupe de travail d'experts qui devra analyser les trois différentes possibilités qui seront délibérées par l'exécutif. Ces experts se pencheront sur les arguments en faveur d'une prolongation des F-16 actuels, sur les offres introduites dans le cadre de l'appel d'offres RfGP, soit le "Request for Government Proposal" (le F-35 américain ou l'Eurofighter Typhoon britannique), mais aussi sur la proposition du gouvernement français pour un partenariat stratégique avec la participation de l'Allemagne."

"Nous vouons pouvoir honorer nos engagements et concrétiser notre vision stratégique", a encore souligné le chef du gouvernement, rappelant que la procédure RfGP prévoit une décision au plus tard au mois d'octobre.

Les deux responsables ont enfin abordé l'organisation du sommet atlantique qui se tiendra les 11 et 12 juillet prochains à Bruxelles.

Sujet de notre JT de la mi-journée sur le remplacement des F-16

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK