L'informateur Paul Magnette est attendu chez le Roi: pour une prolongation de sa mission?

L’informateur Paul Magnette est attendu chez le Roi : pour une prolongation de sa mission ?
L’informateur Paul Magnette est attendu chez le Roi : pour une prolongation de sa mission ? - © LAURIE DIEFFEMBACQ - BELGA

Ce lundi 18 novembre marquera une étape dans le feuilleton politique que vit en ce moment notre pays. Une étape de plus. Et ce ne sera pas la dernière ! L’informateur Paul Magnette est attendu au Palais royal à 15 heures pour remettre son rapport.

Cela fait deux semaines que le président du PS a été nommé informateur. Il a revu, ces derniers jours, les représentants de dix partis politiques. Pas pour parler de la formation du gouvernement, mais bien de leur position sur certaines priorités. 

La méthode Magnette

Parler d’abord du contenu, de ce qui rapproche les partis politiques, avant de voir qui est prêt à gouverner avec qui. Voilà la méthode fixée par Paul Magnette.

Il y a quelques jours, l’informateur royal a transmis des notes aux représentants de dix partis. Les mêmes qui ont été consultés au tout début de la mission : les familles socialistes, libérales, écologistes, le CD & V, le cdH, la N-VA et Défi. Tous ont dû prendre position sur les priorités dégagées lors des premières rencontres : l’amélioration du taux d’emploi, le climat, la cohésion sociale et la lutte contre la pauvreté, la justice et la sécurité, et la politique migratoire. Dans son rapport, Paul Magnette fera donc le point sur le positionnement des partis.

Le cadre budgétaire

L’autre chapitre très attendu dans ce rapport, ce sera le budget. Si rien ne change, le déficit de la Belgique pourrait atteindre près de 11 milliards d’euros en 2020. C’est 2,3% du PIB, plus du double de la moyenne européenne.

Paul Magnette a rencontré, jeudi dernier, le commissaire européen aux affaires économiques, pour évoquer les règles budgétaires européennes.

Optimisme, confiance et prolongation

L’entourage de Paul Magnette nous précise que toutes ces discussions se sont déroulées dans une atmosphère constructive. L’informateur royal, que nous avions rencontré lundi dernier, nous expliquait qu’il est "optimiste et confiant", même s’il reconnaît que sa mission est "compliquée".

Sauf surprise, le Roi devrait donc lui donner plus de temps en prolongeant sa mission.

Direct de Hugues Angot dans notre journal télévisé de la mi-journée:

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK