L'industrie belge a obtenu près de 600 millions d'euros de commandes pour l'A400M

Un Airbus A400M dans le ciel belge le 21 juillet 2012
Un Airbus A400M dans le ciel belge le 21 juillet 2012 - © DAVID STOCKMAN - BELGA

L'industrie belge a déjà obtenu des commandes pour un montant de 597,5 millions d'euros (en valeur de 1998) dans le cadre du programme d'avion de transport militaire Airbus A400M Atlas, a indiqué le ministre de l’Économie, Kris Peeters, dans une réponse à une question parlementaire.

A ce jour, le "return" total du programme est réparti entre les Régions à raison de 47% pour la Wallonie, 24,5% pour la Flandre et 18,5% pour Bruxelles, a-t-il précisé en réponse à une question écrite du député fédéral Gautier Calomne (MR).

Selon Kris Peeters (CD&V), le ministère de la Défense a pris ce programme, lancé en 2003, en charge "sans que mon département (le SPF Economie) n'ait été impliqué au niveau des aspects économiques du programme".

7 Airbus A400M Atlas

Mais selon des données obtenues, les commandes placées dans l'industrie belge dans le cadre du programme A400M s'élèvent à un montant total de 597,5 millions d'euros (valeur 1998), dont environ 127 millions d'euros de coûts non récurrents (en jargon "Non Recurring Costs", NRC).

La Belgique et le Luxembourg ont commandé en 2003 respectivement sept et un exemplaires de l'A400M Atlas, sur un total de 174 avions pour sept pays européens (Allemagne, Belgique, Espagne, France, Grande-Bretagne, Luxembourg et Turquie) ainsi que la Malaisie. Mais le programme souffre de retards et de dépassements des coûts.

Selon le ministre de la Défense, Steven Vandeput (N-VA), le prix total du programme d'acquisition des A400M reste inchangé avec une enveloppe budgétaire belge de 1,19 milliard d'euros.

Mais Airbus a demandé la semaine dernière une réunion ministérielle pour évoquer les derniers déboires de l'A400M, affirmant que sa propre viabilité était en jeu en raison des pertes accumulées par ce programme, le plus important en cours dans le secteur européen de la défense. Elle se tiendra le 30 mars à Madrid, au niveau des secrétaires d’État.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK