L'hymne européen comme final aux funérailles de Jean-Luc Dehaene

L'église accueillait quelque 450 invités - dont nombre de personnalités étrangères - et 200 autres personnes.
2 images
L'église accueillait quelque 450 invités - dont nombre de personnalités étrangères - et 200 autres personnes. - © DIRK WAEM - BELGA

Des centaines de personnes se sont rassemblées vendredi matin dans et atour de l'église Notre-Dame de Bonne Espérance, au centre de Vilvorde, pour assister aux funérailles d'État de l'ancien Premier ministre Jean-Luc Dehaene, décédé le 15 avril en Bretagne à l'âge de 73 ans. La cérémonie s'est terminée peu après 13h30.

L'église accueillait quelque 450 invités - dont nombre de personnalités étrangères - et 200 autres personnes. A l'extérieur, des centaines de citoyens ordinaires, se sont rassemblées pour suivre la messe de funérailles de l'ancien Premier ministre et ministre d'État. Le corbillard transportant sa dépouille mortelle est arrivée vers 10h45 à l'église. Le cercueil, recouvert d'un drapeau belge, a été conduit à l'intérieur de l'édifice, suivi par les proches de Jean-Luc Dehaene.

Comme le veut la tradition pour des funérailles d'État, le roi avait délégué un représentant accueilli par le pasteur Geert Aelbrecht et le fils de l'ex-Premier ministre, Tom Dehaene. Une délégation des scouts et guides de Flandre était également présente pour rendre hommage à l'ex-dirigeant scout qu'avait été M. Dehaene avant d'entamer une carrière politique.

Pas de campagne, pas de parti

Parmi les personnes présentes figurait une délégation de la N-VA conduite par Bart De Wever. Gwendolyn Rutten présidente de l’Open Vld a déclaré "Aujourd’hui, il n’y a pas de campagne, il n’y a pas de parti politique. Nous sommes ici par respect pour l’un des plus grand Premiers ministres de notre pays"

Lors de son homélie, le prêtre à longuement évoqué l’engagement politique de Jean-Luc Dehaene, à Vilvorde, en Belgique et en Europe : "Un homme de confiance, un homme de parole et un homme fidèle"

Vers 13 heures, l'actuel président du CD&V, Wouter Beke, et une ancienne dirigeante du parti social-chrétien flamand, Marianne Thyssen, actuelle députée européenne, devaient prendre la parole. Tout comme Michel D'Hooghe, ami personnel de Jean-Luc Dehaene et ex-président du Club de Bruges, son ex-porte-parole Moniek Delvou et le patron de l'entreprise Lotus Bakeries, Jan Boone, sa fille Hilde et sa petite-fille Jana.

RTBF avec agences

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK